AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kiss is the pass ~ Park Sang Jun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Kang Suk Min


Pseudo : Krow
Avatar : Heechul [Super Junior]
Messages : 87
I'm a member since : 13/06/2011

MessageSujet: Kiss is the pass ~ Park Sang Jun   Dim 26 Juin - 20:37

>Kang Suk Min & Park Sang Jun<
Ne serait-ce que par le plus grand des hasards, et quel hasard tout de même notre très cher Cruella s’était rendu à la librairie, une envie comme ça, peut-être pour échapper à certaines demoiselles ou bien des bonhommes plus costauds que lui, mais non… ce n’était pas son genre, quitte à s’en prendre plein la tête, Suk Min préfère affronter. Enfin, cela dit, le sujet n’est pas là. Notre jeune animateur a décidé de se rendre à la librairie, son partenaire à la radio lui ayant conseillé un certain Freud… ou bien peut-être était-ce Nietzsche ? Peu lui importait, il allait prendre ce fichu bouquin, le survoler… sauf que voilà. Par une si belle journée, rien ne pouvait mieux tomber qu’un petit être docile et sans défense, aucune, qui lui demandait son chemin. Au début, le jeune homme voulut lui répliquer sèchement, mais c’était tellement plus drôle de l’envoyer au bout du monde pour au final qu’il revienne au point de départ !

Il sourit, lui donnant quelques indications en le regardant partir, un œil vagabond dessinant les courbes savoureuses de ce petit naïf qu’il avait bien envie de croquer. Le laisserait-il faire ? Reviendrait-il le voir ? Des questions qui n’avaient aucune importance, mais qui sur le moment étaient primordiales, puisque quand monsieur Kang Suk Min voulait quelque chose, il l’obtenait… toujours. Certes, il n’irait pas jusqu’à le forcer, mais presque ? Enfin, il n’en était pas encore là, se posant sur un banc en attendant l’inconnu élu victime de la journée. Lorsqu’il le vit, il fit mine de rien, lisant tranquillement les nouvelles sur son téléphone en buvant le café froid qu’il s’était au préalable acheté avant que le garçon refasse son apparition.

" Alors…, tu n’as pas trouvé ? C’est fort regrettable… je me demande comment tu t’es débrouillé… "

Un petit sourire en coin annonçait fièrement que l’animateur radio se fichait totalement de lui. Mais sentant qu’il allait surement répliquer ou bien tout simplement s’enfuir en le maudissant à voix basse, il se leva, flemmant un peu à ce geste et s’étira. Un soupire, puis il le regarda dans les yeux, ou plutôt… se forçait à le faire, déviant parfois sur la silhouette fine de ce dernier, voir peut-être quelques parties de son anatomie qu’il aurait pu mettre un mieux en valeur… que c’est dommage ! Boudeur, il posa son pouce et son index de chaque côté de son propre visage, son autre main venant se positionner au dessous de son coude pour finalement le regarder nettement de haut en bas.

" Je vais être gentil. Passons un marché, tu veux ? "

Monsieur croisa les bras, attendant, maintenant le suspens au possible, ne serait-ce que pour l’importuner davantage, n’étant pas certain qu’il accepte. De toute façon, s’il voulait le revoir… il fallait bien qu’il ait un moyen de le joindre et passer à la librairie tous les jours ne le dérangeait pas le moins du monde… il se fera entreprenant et finira par avoir ce qu’il veut ! Mais pour l’instant, profitant du fait que notre ami ne savait pas qu’il allait au même endroit, Suk Min finit par cracher le morceau, prenant un air calme afin de ne pas effrayer sa proie.

" Ton chemin en échange d’un baiser… c’est équitable, non ? "

Surtout quand on sait de quoi est capable notre énergumène, mais ça… puisqu’ils sont l’un pour l’autre de parfaits inconnus pour l’instant… il n’y avait qu’à espérer que le petit homme ne lui donne pas de coup de pied… la réaction de Cruella pourrait s’avérait fatale pour l’avenir du pauvre damoiseau qui n’avait rien demandé.

" Attention… je ne demande pas un simple baiser… je veux un vrai baiser… "

Un petit clin d’œil indiqua au jeune homme que notre Suk Min national était un bon pervers, un sourire en coin se dessinant sur son visage, lui faisant ainsi comprendre que non en plus d’être à son goût, il quémandait quelque chose qui n’avait pas vraiment de prix : un peu d’amour. Telle était la façon, aussi étrange soit-elle, de notre homme pour réclamer un peu d’amour sur tous les visages qui inspiraient ce sentiment. On pourrait aussi le prendre pour un pervers maniaque, ou bien simplement un grand coincé qui voulait échanger son premier baiser… mais non, rien de tout cela, le pire ? C’est que, bien que les yeux de Cruella ne trompent personne sur ses intentions, il n’y avait rien de véritablement sexuel. Certes, Cruella est un homme, mais un homme qui sait se maitriser et ne demande pas autant aux premiers passants… non… et d’ailleurs, ce n’était pas le premier… c’était jusqu’à présent le seul qui l’avait approché… à croire que son visage ne revenait à personne. Sauras-tu lire entre les lignes Sang Jun ? Ou traceras-tu ta route ?


Dernière édition par Kang Suk Min le Dim 3 Juil - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t265-kang-suk-min-finished#3439 http://onceuponatime.forumactif.fr/t269-cruella-est-la#3508

avatar

Park Sang Jun


Pseudo : Mayu
Avatar : Park Hyeong Seok
Messages : 27
I'm a member since : 23/06/2011
Mood : it's so nice to be happy.

MessageSujet: Re: Kiss is the pass ~ Park Sang Jun   Dim 26 Juin - 21:25

Ces derniers temps, la demi-sœur de Sang Jun prenait souvent des jours de congés afin de passer un peu plus de temps avec lui. Ils allaient au cinéma, au restaurant, le genre de choses banales que font les frères et sœurs quoi. Mais cela faisait de lui l’adolescent le plus heureux de la planète, puisqu’en effet il n’y avait qu’elle pour réussir à le faire sortir de sa chambre. Et qui dit moins de solitude dit aussi plus de rire. C’était extrêmement rare de l’entendre rire, ou même de le voir sourire. Tae Yeon le trouvait nettement plus beau dans ces moments là. Néanmoins la demoiselle n’hésitait pas à lui rappeler sans arrêt que si sa vie sociale restait inexistante, il allait finir par mourir seul. Il lui répondait en général par une petite moue boudeuse qui la faisait craquer, et avait ensuite droit à un câlin. Faible, elle lui cédait tout.
Il n’avait pas besoin qu’elle lui dise qu’il n’était pas très fort dans le domaine social, il le savait, et qu’est-ce qu’il y pouvait y faire ? De toute façon, il estimait qu’il était bien trop tard pour se faire des amis. Tout le monde a sa petite bande à présent, et qui voudrait s’encombrer d’un pauvre garçon comme lui. Puis ça ne le dérangeait pas d’être seul, il avait prit l’habitude et trouvait de la compagnie dans les livres ou encore les films. De ce fait, il était très cultivé pour un jeune homme de son âge.

Aujourd’hui encore, alors que sa sœur l’avait embarqué dans une virée shopping. Il réclama un passage à la librairie. Tae Yeon n’était pas franchement branchée littérature. Alors elle lui indiqua le chemin à suivre, en précisant qu’elle viendrait le récupérer d’ici une heure ou deux. Il haussa les épaules en tournant les talons, il aurait bien aimé qu’elle vienne avec lui tout de même, peut être qu’il aurait réussis à lui dégoter un ou deux romans à son goût.
Après une vingtaine de minutes de marche, il remarqua avec peine qu’il était tout simplement en train de tourner en rond. Sa sœur lui avait dit qu’il ne mettrait pas plus de cinq minutes à arriver devant la librairie. Or, c’était la cinquième fois qu’il passait devant ce tabac. Et ce restaurant, il l’avait déjà vu, il en était sur. Ah, son sens de l’orientation laissait décidemment à désirer. Il regarda autour de lui. Flûte, aucune personne âgée à déranger pour demander son chemin. Oui, parce qu’il détestait faire ça, et encore plus quand c’était quelqu’un de moins de trente ans. Mais il ne pouvait pas rester ici, il ne savait même pas où il se trouvait, bonjour pour indiquer la route à Tae Yeon. Alors, s’armant de tout son courage, il alla demander à tout hasard, sans même regarder la personne dans les yeux. Il enregistra les informations données, et reprit sa route. Sauf que, bien trop naïf, il venait tout simplement de se faire avoir comme le pigeon le plus con du monde entier.
Il se retrouva à un endroit qui n’était pas la librairie, mais l’homme à qui il avait demandé son chemin était à nouveau là. Il fronça les sourcils, légèrement énervé. Ce n’était pas très gentil de se moquer de lui, heureusement qu’il n’était qu’un bébé, sinon il le frapperait. « Alors…, tu n’as pas trouvé ? C’est fort regrettable… je me demande comment tu t’es débrouillé… » Quoi ? Mais il avait fait comme il avait dit ! Quel vilain. Il se moquait de lui en plus. Sang Jun croisa ses bras sur sa poitrine, baissant les yeux pour éviter de regarder Suk Min. « Je vais être gentil. Passons un marché, tu veux ? » Sang Jun sentait son regard sur lui, et par conséquent n’osa ni répondre, ni lever les yeux. Ses joues commençant déjà à prendre de vilaines teintes rosées. « Ton chemin en échange d’un baiser… c’est équitable, non ? » Pardon ? Sang Jun écarquilla les yeux, relevant la tête brusquement. Que venait-il de demander en échange ? Son cœur battait à vive allure, et si il était tombé sur un violeur ? Vite, cours petit. Oui, enfin, sauf qu’il était tellement choqué que ses jambes refusaient de lui obéir. « Attention… je ne demande pas un simple baiser… je veux un vrai baiser… » Un vrai baiser ? Mais c’est quoi un faux baiser d’abord ? Puis, pour qui se prenait-il celui la ? Quand il raconterait tout ça à sa sœur, il allait passer un mauvais quart d’heure.

« N-non. »

Parvint-il à dire, car il était paniqué, totalement paniqué. C’était bien la première fois qu’il se retrouvait dans une telle situation. Pourquoi Sang Min Wan n’était-il pas là pour le sauver comme il en avait tant l’habitude ?

« J-je .. Dites-moi où est la librairie s’il vous plait. M-ma sœur m’attend et euh .. »

Il commençait réellement à avoir peur. En pure garçon qu’il était, voilà parfaitement la chose à dire pour l’effrayer. Sang Jun fit deux pas en arrière, baissant les yeux, et fixant ses pieds, priant même dieu pour que cet inconnu ne lui fasse pas de mal. Cela n’arrivait qu’à lui aussi, il ne pouvait pas tomber sur des gens normaux. D’ailleurs, ce mec là, avait-il un quelconque problème mental pour réclamer un baiser d’une personne qu’il ne connait même pas ? Sang Jun se le demandait vraiment, dans quel cas si il avait bien un soucis dans sa tête, il ferait mieux de partir et vite. Enfin, une fois qu’il ne sera plus paralysé bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t313-the-world-is-perverted-park-sang-jun

avatar

Kang Suk Min


Pseudo : Krow
Avatar : Heechul [Super Junior]
Messages : 87
I'm a member since : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Kiss is the pass ~ Park Sang Jun   Lun 27 Juin - 22:52

Pauvre petite brebis égarée ! Autant dire qu’il était tombé sur le mauvais berger… qui mieux que Suk Min pouvait le tromper avec autant d’aisance ? Ces gens-là, il les repère à des kilomètres à la ronde… et bien que généralement il s’en amuse, puisqu’il était intéressé en ce cas précis, il n’allait pas le torturer, ou peut-être juste un peu pour le plaisir ? Enfin, quoi qu’il en soit, les joues rouges et la paralysie momentanée du garçon le firent sourire, abaissant son visage au niveau du sien en approchant ce dernier pour le déstabiliser un peu. Pour ne pas qu’il s’enfuie, il lui attrapa délicatement le poignet, reculant bien gentiment afin qu’il comprenne qu’il ne le forcerait pas, bien que ce ne soit pas l’envie qui manquait.

" Bien… ne t’affole pas comme ça, tu vas nous faire un arrêt cardiaque. "

Soupirant, Suk Min lâcha la main du garçon pour le laisser un peu plus libre et ainsi lui prouver qu’il n’allait pas le manger… quoique ! Il sourit, mettant ses mains dans ses poches en profitant de la vue une nouvelle fois. Ce visage innocent lui donnait à la fois la nausée et une irrésistible envie de pervertir cet enfant. Des idées qu’il ne fit pas partager et par ailleurs qu’il ne voulait pas mettre en œuvre tant que le jeune homme ne lui donnait pas son consentement. Pour cette raison, notre homme après quelques instants de réflexion intense ouvrit la bouche pour prononcer ces mots :

" Je voulais justement aller à la librairie. Pas d’entourloupe… c’est promis. "

Puis, nous devons bien avouer qu’en bon garçon qu’il était, Suk Min avait bien envie de voir à quoi ressemblait la dite sœur de cet inconnu. Il se disait qu’avec un peu de chance elle lui ressemblait et serait peut-être moins timide pour dire les choses, ça l’étonnait d’ailleurs qu’un homme soit si timide, si réservé… lui, s’il avait eu une petite amie, le badboy se couperait le petit doigt, c’était impossible, du moins de son point de vu qui n’était souvent pas le meilleur à prendre. Cela dit, c’est avec un immense sourire qu’il tendit sa main, inspectant toujours la moindre imperfection sur la peau du jeune homme.

" Je m’appelle Kang Suk Min. Ravi de te connaitre… tu me plais beaucoup

Oui, il était assez étrange, il avait envie de le bouffer tout cru, ne serait-ce que parce que son joli minois un peu trop stoïque et sa paralysie momentanée lui criaient qu’il était innocent et c’était ce que Suk Min avait perdu il y a bien longtemps ainsi que ces yeux de chien battu qu’il faisait… témoignant de tout l’amour qu’un bisounours comme lui pouvait donner. Il ne voulait pas lui en donner un peu ? D’une façon ou d’une autre de toute manière, il n’y avait pas grande différence pour lui, toutes les formes d’amour étaient bonnes à prendre. Soupirant en voyant qu’il ne lui faisait pas confiance, il rangea sa main bien tranquillement, observant les gens qui n’osaient même pas regarder en sa direction.

" Bien… je suis animateur radio… ça t’étonne que je te parle franchement ? Maintenant… tu sais pourquoi. On y va ? Je n’ai pas envie de trainer trop tard dans le coin. "

C’est fou ce qu’il est aimable ce petit ! Après lui avoir dit clairement qu’il appréciait la vue, il lui disait qu’ils n’avaient pas de temps à perdre pour se rendre à l’endroit voulu… et dire que si le bonhomme avait demandé à quelqu’un d’autre Suk Min aurait regardé quelqu’un d’autre à son tour… une rencontre qui n’aurait pas eu lieu, qui n’aurait pas arrangé les affaires du badboy au contraire de notre jeune ami qui lui s’en serait volontiers passé ! Il attendit un instant, regardant sa montre, ne serait-ce que pour stresser davantage le pauvre jeune homme qui allait en avoir pour son grade. Autant dire qu’il prenait un malin plaisir à le mettre dans tous ses états, et ce, sans aucune honte, non, aucune !

S’il aimait taquiner les gens, Suk Min s’y intéressait aussi, non pas seulement sur le plan physique et ce qu’ils pourraient potentiellement lui apporter en… sport de chambre, mais aussi sur les relations qu’ils entretiennent entre eux, ce que lui a du mal à comprendre, des termes comme amitié ou amour et qui le dépassent bien qu’il puisse comprendre un minimum l’un et absolument pas l’autre dont il souffre terriblement. Tout cela pour dire qu’au fond, s’il essayait de repousser les limites avec ce jeune homme, c’est qu’il voulait en obtenir quelque chose outre le fait qu’il lui plaise. Milles et une questions lui trottait dans la tête, mais il ne les posera pas, question de fierté.

" Dis-moi… si tu es du coin, comment se fait-il que tu ne saches pas retrouver ton chemin ? "

Une seule question qu’il s’autorisait à poser puisqu’elle ne témoignait en rien de son intéressement, si ce n’est peut-être paraitre un peu plus pour un pervers, ce qui l’amusait si fortement qu’il en jouait à force, provoquant toujours cette première impression chez les jeunes gens, ou tout au moins chez les gens qui l’abordaient ou qu’il abordait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t265-kang-suk-min-finished#3439 http://onceuponatime.forumactif.fr/t269-cruella-est-la#3508

avatar

Park Sang Jun


Pseudo : Mayu
Avatar : Park Hyeong Seok
Messages : 27
I'm a member since : 23/06/2011
Mood : it's so nice to be happy.

MessageSujet: Re: Kiss is the pass ~ Park Sang Jun   Mer 29 Juin - 10:52

(Pardonne-moi de ne pas avoir répondu hier ce n'est pourtant pas l'envie qui me manquait *o*, habituellement je répond aussi vite que possible mais hier il faisait trop chaud pour rester devant le pc x_x)

Sang Jun n’est pas un adolescent comme les autres, pas totalement en tout cas. L’amour, les relations physiques, ce genre de choses quoi, il n’a jamais expérimenté, ni même éprouvé l’envie de le faire. Pourtant, on dit souvent que les jeunes sont les plus envahis par ces sentiments, les plus soumis mais aussi les plus attirés. Ils rêvent tous plus ou moins de franchir les dernières barrières, d’aller jusqu’au rapport sexuel, certains garçon en font même une compétition un jeu. Sang Jun n’a jamais rien trouvé d’amusant. Il n’y connait rien et pour dire vrai, c’est même ce qui l’effraye le plus en ce monde. Complexé à l’extrême, il ne se voit pas comme les gens le voient, c’est-à-dire terriblement mignon. Dans sa tête, il n’a rien qui puisse plaire, alors évidemment, l’idée d’être aimé semble grotesque pour lui, et se mettre à nu devant quelqu’un encore plus. Qui voudrait voir ce corps plus que squelettique ? À cause de cette phobie des relations plus poussées, il ne supporte pas que l’on s’approche d’un peu trop près. Comme Suk Min en ce moment même. Son visage se trouvait trop proche du sien, beaucoup trop. Ses joues avaient la couleur des tomates depuis que son interlocuteur avait commencé à jouer avec lui. Il ferma même les yeux, plus qu‘apeuré lorsqu‘il lui prit le poignet. « Bien… ne t’affole pas comme ça, tu vas nous faire un arrêt cardiaque. » Oh ça oui, il n’en était pas loin à en juger par le tambourinement qu’il sentait dans sa poitrine.

Le jeune garçon ravala sa salive lorsque Suk Min le relâcha. Il rouvrit les yeux, et rangea ses mains derrière son dos histoire qu’il ne le touche plus. «  Je voulais justement aller à la librairie. Pas d’entourloupe… c’est promis. » Il leva un sourcil, pas vraiment rassuré. Pouvait-il lui faire confiance ? On ne fait pas confiance aux inconnus, lui aurait dit sa chère sœur. Mais après une analyse de la situation, il fallait bien qu’il se rende à la librairie par un moyen ou un autre. Or, autour de lui, il n’y avait pas grand monde qui lui inspirait confiance. Enfin, plus il regardait Suk Min, plus une voix lui hurlait de courir très loin de lui. Bon, puisqu’il promettait de l’y emmener, pourquoi pas. Au pire il appellera la police et criera au viol. C’est alors que l’inconnu tendit sa main, et se présenta. Sang Jun pour le moins méfiant, et n’ayant aucune envie de rentrer à nouveau en contact avec sa peau, fixa la main d’un air de chien battu avant de lever son regard vers lui. « Je m’appelle Kang Suk Min. Ravi de te connaitre… tu me plais beaucoup » Stop ! On rembobine, que venait-il de dire ? Rebelote, il écarquilla les yeux avant de baisser la tête pour cacher sa gêne. Mais comment pouvait-il dire quelque chose comme ça ? Ils ne se connaissaient même pas. « Bien… je suis animateur radio… ça t’étonne que je te parle franchement ? Maintenant… tu sais pourquoi. On y va ? Je n’ai pas envie de trainer trop tard dans le coin. » Sang Jun fronça les sourcils, pour lui, ceci n’expliquait pas cela, on ne dit pas de telles choses à une personne qu’on ne connait pas. Néanmoins, il hocha la tête approuvant ses dernières paroles. Plus vite ils se rendraient à la librairie, plus vite il en serait débarrassé. Sauf que, Suk Min ne commença pas tout de suite à marcher. Il jeta un coup d’œil à sa montre, ce qui fit rager intérieurement le plus jeune qui voulait vraiment ne plus avoir affaire à lui et courir se réfugier dans les jupes de sa sœur.

« Dis-moi… si tu es du coin, comment se fait-il que tu ne saches pas retrouver ton chemin ? » Sang Jun eut un petit sourire gêné. Quelle honte d‘avouer ça, mais son sens de l‘orientation laissait à désirer. Il faut dire aussi, que comme il ne sortait pas beaucoup de sa chambre, il n’avait pas les moyens de mieux se repérer, même dans son propre quartier. Nerveusement, il tira sur les manches de son sweater blanc un peu trop grand pour lui. C’était toujours tout une épreuve pour lui de parler aussi. Parce qu’il bégayer et avait une petite voix, les gens peinaient quelques fois à le comprendre.

« J-j’ai pas un très bon sens de l’orientation en fait. »

Il passa sa main dans ses cheveux avant de fixer ses chaussures pour éviter de croiser le regard sans doute moqueur de Suk Min. Mais après quelques secondes, il osa relever les yeux et enfin le détailler un peu. En vue de la voix, c’était un homme, il n’y avait pas de doute, mais quand il le regardait il voyait une femme sous certains angles. Les traits de sont visage étaient vachement féminins. Ses manières aussi. Bien qu’il soit à son opposé, Sang Jun le trouvait beau. Oui, c’était une « belle personne » comme il disait si souvent. Il admirait les gens beaux, il aimerait tant en faire parti lui aussi. Lorsqu’ils commencèrent à marcher, Sang Jun se décida à se présenter à son tour. Il risquait peut être quelque chose en lui donnant son nom, mais il ne voulait pas paraître impoli.

« Au fait.. » Il hésita encore quelques secondes, puis finalement après une profonde inspiration pour se donner un peu de courage. «  Je m’appelle Park Sang Jun. J’ai 17 ans. »

En lui donnant son âge, Sang Jun espérait juste l’éloigner un peu. Peut être qu’il n’avait pas envie de perdre son temps avec un jeunot ce qui l’arrangerait plutôt. Puis surtout, c’était une mise en garde au cas où il tenterait des choses pas très catholiques. Il avait son nom, alors porter plainte serait chose facile, surtout qu’il a un ami policier. Alors, gare à tes fesses Suk Min.

« V-vous ne devriez pas être comme ça avec les inconnus.. » Lui signala-t-il dans un souffle, presque un murmure, dans l'espoir qu'il ne l'ait pas entendu en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t313-the-world-is-perverted-park-sang-jun

avatar

Kang Suk Min


Pseudo : Krow
Avatar : Heechul [Super Junior]
Messages : 87
I'm a member since : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Kiss is the pass ~ Park Sang Jun   Mer 29 Juin - 21:53

//T'inquiète pas, prend ton temps ^^ puis j'ai aimé ta réponse ! =D//

Le petit sourire en coin du jeune homme le fit sourire, lui indiquant une fois de plus que ce dernier était gêné. Et pauvre fou qu’il était, il marchait à ses côtés. Suk Min aurait bien soupiré par tant d’innocence, mais en même temps, s’il ne l’avait pas suivit il ne lui aurait pas adressé la parole, en somme il l’avait cherché celui-là… si naïf, si innocent, il fallait vraiment les trouver, ces derniers temps les jeunes hommes comme Sang Jun puisqu’il se prénommait ainsi, se faisaient rares. D’ailleurs, Cruella nota son âge dans un coin de son cerveau, souriant en pensant que le petit homme avait surement dit cela pour qu’il abandonne ses compliments ou bien ses avances, c’était au choix. Mais au contraire, plus il le repoussait et plus notre animateur radio en voulait. Évidemment, il n’allait pas le forcer, juste l’embêter, une façon de jouer comme une autre qui sans doute ne plaisait qu’à lui et ça n’était pas pour lui déplaire.

" Je suis comme je suis… et tu apprendras avec le temps que dans ce monde il vaut mieux être comme moi… "

Il n’avait pas tort, bien qu’imbu de sa petite personne, notre homme était un requin dans un monde de requin et bien qu’il soit un badboy, il n’était pas le pire, preuve en est, il aurait aisément pu l’entrainer dans un coin, mais non. Bientôt ils arriveraient à la Nationale libary, on pouvait voir le bâtiment de loin ce qui était plutôt rassurant pour notre bisounours sans doute. Mais il le protégeait en même temps, sans le vouloir du reste du monde qui était bien plus pervers et par ailleurs lui apprenait un peu à se méfier des gens comme lui, qu’il est généreux notre Suk Min ~

" Au fait…, j’en ai 26 et cela ne m’empêchera pas de regarder ce qui me plait "

Toujours aussi culotté, toujours aussi franc, n’en avait-il pas marre ? La réponse est bien évidemment non. Le jeune homme sourit, satisfait d’avoir démasqué son jeune ami, du moins de lui avoir fait prendre connaissance qu’il avait compris où il voulait en venir et par la même occasion lui dire qu’il n’allait pas non plus le violer, non, mais ! Il n’était pas comme ça, préférant laisser la proie venir à lui, puis il remarqua que par ses mots et par ses remarques, malgré sa timidité et surement ses complexes d’adolescent à ne pas vouloir accepter les compliments d’un homme qui a plutôt bon goût et une bonne expérience à son actif, était un peu arrogant, voir même… cachait très bien une personnalité qui pourrait être forte.

" Mine de rien… tu as du répondant… c’est bien, tu commences à te méfier… "

Ils se connaissaient à peine qu’il essayait déjà d’en faire un mini lui, le cœur en plus, évidemment et l’esprit torturé en moins aussi. Autant dire que s’il appréciait la compagnie de quelques personnes et s’évertuait à les refouler pour ne pas laisser parler son cœur, il le cherchait aussi. Il ne pouvait s’empêcher de parler, et ce, si franchement que ça pouvait parfois paraître mal élevé, oui, certes, il l’était… mais pas autant qu’on pouvait le croire. Cessant de divaguer, ils s’arrêtèrent à un feu rouge vert, ce qui leur permit de parler encore un peu, même si une fois à la librairie, notre homme ne le lâcherait pas. Il était de plus en plus curieux de voir sa bouille au féminin, mais surtout la réaction de la demoiselle face à cet énergumène.

" Dis… elle est aussi mignonne que toi ta sœur ? "

Une phrase qui était surement de trop et qui fit sourire fièrement Suk Min qui regardait ailleurs, bien que du coin de l’œil observait la réaction de l’étudiant (du moins, supposé étudiant). Il ne le montrait pas, mais bien sûr, il le taquinait bien que ça aurait pu être le cas… et forcément qu’il était vraiment intéressé, juste par curiosité, puisque le seul qu’il voulait pour l’instant et qu’il s’était donné en nouvel objectif c’était lui, Sang Jun. Pour ce qui est de sa sœur…, ça dépendait de son caractère et surtout ce n’était pas dans l’immédiat et même pas sur qu’il veuille d’elle.

" Relax, c’est une blague qu’on fait souvent entre mecs… et je suppose que tu ne dois pas être du genre à en fréquenter… vu la tête que tu tires mon pauvre petit… c’est presque à croire que tu es… "

Écarquillant les yeux, il se mit à réfléchir, regardant étrangement le bonhomme comme pour vérifier que ce n’était pas le cas, pourtant non, ni son nom ni ses formes ne pouvaient faire penser à une femme… si ce n’est son joli minois…

" Non… tu y ressembles, tu agis tout comme… mais tu n’es pas une fille… Autant pour moi…, c’est tellement facile de se tromper de nos jours ~ "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t265-kang-suk-min-finished#3439 http://onceuponatime.forumactif.fr/t269-cruella-est-la#3508

avatar

Park Sang Jun


Pseudo : Mayu
Avatar : Park Hyeong Seok
Messages : 27
I'm a member since : 23/06/2011
Mood : it's so nice to be happy.

MessageSujet: Re: Kiss is the pass ~ Park Sang Jun   Jeu 30 Juin - 18:04

(J'espère que tu aimeras celle-ci aussi :3)

Mais pourquoi marchait-il à côté de cet inconnu aux airs démoniaques ? Lui-même se le demandait. Pourtant, bien qu’apeuré, il n’avait pas cherché à le fuir. Il y avait quelque chose d’attirant chez cet homme, quelque chose d’électrisant au point qu’il l’avait presque paralysé quelques minutes plus tôt. « Je suis comme je suis… et tu apprendras avec le temps que dans ce monde il vaut mieux être comme moi… » Etrangement, Sang Jun n’en doutait pas le moins du monde. Il savait en tout cas, qu’il ne fallait pas être comme lui l’était. Il était bien trop timide, lâche et fragile pour arriver à quoi que ce soit dans sa vie. Les gens lui marchaient dessus, et lui marcheraient encore dessus dans le futur. Il en avait conscience, mais ne pouvait pas y faire grand-chose. Il était ainsi depuis sa naissance, et malheureusement il n’avait encore rencontré personne susceptible de le faire sortir de sa grosse carapace. Alors il hocha la tête aux paroles de son ainé, lui montrant ainsi que malgré son innocence, il était d’accord avec lui.

Néanmoins, cela ne voulait pas dire qu’il comprenait le fait qu’il se comporte ainsi avec lui. D’après lui, monde pervers ou pas, il y avait une certaine retenue à avoir. Et non seulement, Suk Min l’avait approché d’un peu trop près, mais en plus, il lui avait ouvertement signalé qu’il était à son goût. Chose que Sang Jun ne pouvait d’ailleurs concevoir puisque dans sa tête, il était tout sauf mignon. Alors il avait bien dépassé les limites et comme les mots de cet inconnu l’avait aussi alerté, voir effrayé, il lui dit son âge, dans l’espoir que cela le repousse un peu. Après tout, il ne voudrait pas être conduit devant un tribunal pour détournement de mineur n’est-ce pas ? « Au fait…, j’en ai 26 et cela ne m’empêchera pas de regarder ce qui me plait » Rebelote, alors que son visage avait repris des couleurs normales, le rouge remonta à ses joues, et même jusqu’à ses oreilles. Il porta même une main légèrement tremblotante à sa bouche.

« C-ce n’est pas bien. N-non non. » Il secoua la tête, paniqué. « C-c’est p-pas v-vrai en plus. I-il faut pas m-mentir c’c’est mal. »

Parce que pour Sang Jun, quand Suk Min osait dire qu’il lui plaisait, il mentait. Rien d’autre n’était possible pour lui. Il ne pouvait pas plaire à quelqu’un. Et pourtant, si il savait le nombre d’hommes ayant déjà craqué pour ses beaux yeux. Mais Sang Jun était aveugle et surtout pas très doué en relations humaines. « Mine de rien… tu as du répondant… c’est bien, tu commences à te méfier… » Il ferma les yeux, comme pour se remettre les idées au clair et surtout pour se calmer. Enfin, il les rouvrit, et fut rassurant en apercevant au loin la librairie. Il avait hâte de se cacher entre les livres et surtout dans les bras de sa sœur. « Dis… elle est aussi mignonne que toi ta sœur ? » Sang Jun écarquilla les yeux. Pardon ? Comment ça ? De un, il venait encore de lui faire un compliment, ce qui ne l’aidait pas à reprendre des teintes normales et de deux, sa sœur ? Il était hors de question qu’il touche à sa sœur ce sale pervers. Il fronça les sourcils.

« V-vous n’êtes pas son genre .. » Osa-t-il dire à voix basse.

Oh, le feu était vert. Enfin ! Ils allaient pouvoir continuer à marcher. Il était même si pressé de se débarrasser de lui, qu’il accéléra le pas. Malheureusement pas moyen de le larguer en route, Suk Min semblait en avoir décidé autrement. « Relax, c’est une blague qu’on fait souvent entre mecs… et je suppose que tu ne dois pas être du genre à en fréquenter… vu la tête que tu tires mon pauvre petit… c’est presque à croire que tu es… » Sang Jun l’écoutait, difficilement mais il l’écoutait. Voilà le genre de paroles qui le blessait. Il baissa les yeux, se pinçant doucement les lèvres. Qu’il est quoi ? Une fille ? Sang Jun savait bien que c’était ce qu’il allait lui dire. « Non… tu y ressembles, tu agis tout comme… mais tu n’es pas une fille… Autant pour moi…, c’est tellement facile de se tromper de nos jours ~ » Ce n’était vraiment pas agréable d’entendre de telles choses. Il n’arrivait même pas à tourner la tête vers son interlocuteur, tant ce dernier venait de lui faire du mal.

« Ce n-n’est pas très gentil. » Murmura-t-il dans sa barbe.

Ouf, les voilà enfin devant la librairie. Il sortit son portable, espérant que Tae Yeon lui ait envoyé un message pour lui dire qu’elle arrivait dans peu de temps, mais rien du tout. Il soupira alors, priant de tout son petit cœur pour que Suk Min lui fiche la paix à partir de maintenant. Mais étrangement, il avait du mal à y croire. Alors il se retourna vers lui, lui faisant face et garda la tête baissée pour s’exprimer.

« Merci de m’avoir montré le chemin. Maintenant laissez-moi tranquille s’il vous plait. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t313-the-world-is-perverted-park-sang-jun

avatar

Kang Suk Min


Pseudo : Krow
Avatar : Heechul [Super Junior]
Messages : 87
I'm a member since : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Kiss is the pass ~ Park Sang Jun   Jeu 30 Juin - 19:42

//Yep, elle est parfaite ! J'ai été inspirée pour le coup ^^//

Il était si docile que s’en était déconcertant, l’écoutant même lui dire que les hommes comme lui avaient leur place dans ce monde et pas ceux comme le petit bisounours, le pire ? Il y croyait dur comme fer… bon, ce n’était pas difficile en même temps, mais s’il montrait un peu plus les dents, tout en restant qui il était… tout simplement il aurait sa place, il suffit d’un petit bout de rien pour faire de grandes choses alors pourquoi pas ? Soupirant, il ne dit rien, jusqu’à finalement le complimenter de nouveau et sourire en voyant qu’il était aussi rouge que ses cheveux, chose assez amusant d’ailleurs, notre Cruella rêvait de passer sa main dans sa tignasse et de lui voler un baiser langoureux, mais patience… il n’était pas prêt de pouvoir le faire avec ce comportement… et pourtant, il n’avait rien d’agressif à son caractère habituel… un jour calme… croyez-le, ou pas !

" Tu es toujours si fermé aux compliments ? Sérieusement… tu crois que je te courrais après si tu ne me plaisais pas… les animateurs ne sont pas tous des faux-culs… je suis le plus mesquin, je dis toute la vérité, rien que la vérité… selon mes exigences alors… ne me dit jamais que je mens sans m’avoir vu à l’œuvre petit "

Un avertissement, mais pas une menace, non, il ne se permettrait pas, bien qu’il soit assez grand pour pouvoir faire face, Suk Min n’aimait pas s’en prendre aux plus faibles, aux faibles… dans son genre lorsqu’il était enfant et adolescent ? Alors…, il dépasserait les limites, mais pas trop, ne voulant pas non plus le faire craquer dès leurs premières rencontres. En revanche, une idée lui vint à l’esprit : celle de le pousser à bout pour qu’il s’exprime, ça avait très bien marché avec lui… jusqu’à le rendre légèrement fou, certes, mais beaucoup plus apte à survivre en ce bas monde. Il parla de sa sœur et… s’indigna en voyant qu’il restait calme en toutes circonstances, mais il ne montra rien, bien content qu’il ne l’ait pas frappé.

" Oh, ça ce n’est pas un problème… je suis sûr que je te plais… alors pourquoi pas… "

En somme, s’il restait encore avec lui malgré le peu de chemin qu’il leur restait à parcourir, c’était qu’il le supportait n’est-ce pas ? Ou juste qu’il n’arrivait pas à s’en débarrasser parce qu’il était trop gentil ? Il bouillait de l’intérieur… c’était déconcertant de voir un être si docile ! Quand est-ce qu’il allait sortir de ses gongs hm ? Il en vint même à être plutôt méchant, trouvant qu’il ressemblait à une fille et bingo… le voilà son point faible ! Sauf que ça ne le mit pas hors de lui non plus. Le suivant, bien qu’il lui ait demandé de le laisser tranquille, Suk Min se pencha pour qu’il relève son visage, le regardant dans les yeux, au possible malgré qu’il le fuyait.

" Dis-moi toi… tu ne t’énerves jamais ? Ça fait du bien parfois et tu devrais essayer… "

Soupirant de nouveau, il le suivit jusqu’à l’intérieur de la librairie, regardant un rayon qui l’intéressait et qui n’avait aucun rapport avec celui dans lequel se trouvait le jeune homme. Il le laissait souffler un peu et par ailleurs essayait de ne pas trop s’énerver et de trouver la solution au problème de ce petit être… pour pouvoir l’avoir, pour pouvoir l’aider sans le vouloir… mais surtout l’avoir hein… il ne faut pas se leurrer. S’ennuyant bien rapidement, il chercha la galerie dans laquelle se trouver son bisounours adoré pour finalement lui faire une frayeur en posant violemment ses mains sur ses épaules et laissant échapper un « BOUH » près de son oreille.

" Ce n’est que moi… Suk Min, le retour… tu ne te débarrassera pas de moi si facilement. "

Une mise en garde cette fois-ci qui l’amusait plus que tout puisque par ailleurs, il lui disait qu’il n’allait pas le lâcher. Mais jusqu’à présent si ses propos et quelques gestes étaient déplacés, il n’avait pas mal agi, du moins pas si mal, n’est-ce pas ? Preuve donc, que s’il était vil… on pouvait lui accorder un minimum d’attention et surtout, de confiance.

" Dis-moi… au lieu de prendre mal ce que je te dis, pourquoi tu ne te défends pas ? "

Une question comme une autre ? Non, en réalité, une question dont il était impatient d’avoir la réponse, juste pour pouvoir essayer de le forger un peu plus à ce monde qui nécessité des moules et… don ni Cruella, ni notre nounours ne faisaient partis. Il avait compris que la façon la plus adéquate pour qu’il montre un peu ses crocs n’était pas celle de le pousser au bord du gouffre, non, au contraire il fallait peut-être passer un peu la brosse, mais connaissant Suk Min… c’était un bien grand mot, il ne pouvait s’empêcher de le piquer un tant soit peu.

" Pourquoi tu n’acceptes pas les compliments… tu te crois si laid que ça ? Tu ne t’ai jamais vu petit ? "

Petit, un surnom qu’il se plaisait à lui donner et se permis de lui donner d’ailleurs en raison de leur presque dix années d’écarts. Il en avait des choses à lui apprendre… mais quant à savoir lesquelles il comptait lui inculquer… il faudra être plus que patient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t265-kang-suk-min-finished#3439 http://onceuponatime.forumactif.fr/t269-cruella-est-la#3508

avatar

Park Sang Jun


Pseudo : Mayu
Avatar : Park Hyeong Seok
Messages : 27
I'm a member since : 23/06/2011
Mood : it's so nice to be happy.

MessageSujet: Re: Kiss is the pass ~ Park Sang Jun   Jeu 30 Juin - 20:57

(Moi aussi huhu :D)

C‘est bien simple, plus ils marchaient ensemble, plus Sang Jun éprouvait une sorte d‘admiration mal placée envers cet étrange animateur. Il semblait connaître la vie, bien mieux que lui la connaissait. Il paraissait comprendre les choses vite, et savoir les tourner à son avantage. Le jeune Park devient bien se rendre à l‘évidence, ce n‘était pas en lisant des livres, ou en s‘enfermant dans sa chambre, qu‘il allait comprendre ce qui se passe autour de lui. L‘amour, l‘amitié, tout ce qu‘il lit sur ces pages de papier, n‘avait sans doute rien à voir avec la réalité. Cette réalité que Suk Min lui devait bien connaître.

« Tu es toujours si fermé aux compliments ? Sérieusement… tu crois que je te courrais après si tu ne me plaisais pas… les animateurs ne sont pas tous des faux-culs… je suis le plus mesquin, je dis toute la vérité, rien que la vérité… selon mes exigences alors… ne me dit jamais que je mens sans m’avoir vu à l’œuvre petit. » Fermé aux compliments ? C’était bien faible comme expression pour qualifier sa gêne face à ceux-ci. Lui courir après ? Parce qu’il comptait le faire ? Bon dieu, mais dans quelle merde s’était-il fourré ? Il se mordit l’intérieur de la joue, encore plus gêné aux paroles suivantes de son ainé. La vérité hein ? Comment quelqu’un comme lui pouvait-il dire la vérité ? Et que lui trouvait-il au juste ? Pourquoi s’intéressait à un pauvre adolescent comme lui ? Il n’avait rien de particulier, bien au contraire d’ailleurs. Il était timide, renfermé, introverti donc ennuyant.

« Ce n’est pas parce que vous dites la vérité, que je dois vous croire. »

Pour une fois, Sang Jun lui répondit sans se cacher, il jeta même un coup d’œil à son visage avant d’à nouveau regarder droit devant lui. Et il n’avait même pas bégayé, chose rare car à vrai dire, Sang Jun parlait si peu en temps normal, qu’il avait extrêmement de mal à s’exprimer, surtout en présence d’inconnus. Cependant, la remarque suivante de Suk Min le fit vite déchanter. Sa sœur ? Il n’oserait pas y toucher pas vrai ? Sang Jun ne voulait pas d’un beau-frère comme lui, ou pire encore, qu’il lui fasse du mal. C’est pas bien l’amour, non, non. C’est pas bien. Puis les hommes sont mesquins, il l’a lu dans les livres. « Oh, ça ce n’est pas un problème… je suis sûr que je te plais… alors pourquoi pas… » Sang Jun piqua un fard. Il pensait qu’il lui plaisait ? Mais de quel droit affirmait-il une telle chose ? Le pauvre enfant, complètement déstabilisé, reposa sa main sur sa bouche, avant de faire glisser ses doigts sur ses lèvres et de finalement la ranger derrière son dos.

« C-c’est f-faux. J-je ne vois pas c-ce qui vous fait affirmer cela. »

Ah décidemment, Suk Min avait l’air de bien s’amuser avec lui, mais quelle torture pour le pauvre Park qui ne savait plus du tout où se mettre. Et encore, le pire était à venir. Si Sang Jun était si complexé depuis son enfance, c’était à cause de cette comparaison immédiate que l’on faisait toujours. En effet avec ses manières et ses traits fins, on lui répétait sans cesse qu’il avait tout d’une fille, que si il n’avait pas un pénis entre les jambes il n’y aurait aucun moyen de faire la différence. Suk Min venait de toucher à un point très sensible. Un point qui expliquait son caractère, et ses troubles alimentaires. Il accéléra donc le pas. Vite, la librairie.

Arrivé devant le bâtiment, il fut soulagé, même si sa sœur ne semblait pas présente. Il le remercia, toujours poli, et lui demanda de prendre ses distances. Cependant, l’animateur se pencha, et chercha son regard, faisant retrouver une couleur rouge aux joues de l’adolescent. « Dis-moi toi… tu ne t’énerves jamais ? Ça fait du bien parfois et tu devrais essayer… » Sang Jun fit deux pas en arrière, fronçant les sourcils.

« Laissez-moi. »

Et sur ces deux derniers mots, il tourna les talons, se dépêchant de pénétrer dans la librairie. Immédiatement, il se rendit à son rayon préféré, à savoir celui des romans, en particulier ceux qui contiennent une histoire d‘amour. Sang Jun ne lisait que ça. Encore une chose qui le rapprochait des filles. Il regardait les titres, les mains dans le dos, lisait le résumer de l’un, puis de l’autre, les prenait en mains puis les reposait. Quand tout à coup, deux mains se posèrent sur ses épaules, le faisant sursauter. Il plaqua sa main sur sa bouche pour retenir un cri et ferma très fort les yeux. Bouh ? Oh non pas lui, pas encore. Décidemment, quand est-ce que sa sœur allait venir le sauver ? Il se retourna violemment, faisant deux pas en arrière. « Dis-moi… au lieu de prendre mal ce que je te dis, pourquoi tu ne te défends pas ? » Sang Jun baissa les yeux, et regarda les chaussures de son interlocuteur.

« Parce que c-c’est vrai que je ressemble à une fille. »

Qu’est-ce que cela lui faisait mal d’admettre cela, mais c’était bien ce qui l’avait transformé en petit peureux. Toutes ses moqueries sur ses airs efféminés. « Pourquoi tu n’acceptes pas les compliments… tu te crois si laid que ça ? Tu ne t’ai jamais vu petit ? » Sang Jun pinça ses lèvres, passa sa main légèrement tremblotante dans ses cheveux roux.

« J-je c-comprend pas. Pourquoi vous me laissez pas tranquille ? » Il était tellement sur les nerfs, qu’il jouait avec sa lèvre inférieur, la mordillant légèrement. « A-allez trouver quelqu’un d’autre. J-je suis pas intéressé. » Ah oui ? Vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t313-the-world-is-perverted-park-sang-jun

avatar

Kang Suk Min


Pseudo : Krow
Avatar : Heechul [Super Junior]
Messages : 87
I'm a member since : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Kiss is the pass ~ Park Sang Jun   Ven 1 Juil - 16:12

Oh oui, dans quelle galère s’était fourré ce pauvre petit être innocent et sans défense ? Eh bien il n’avait même pas idée ! Encor que Suk Min n’était pas si mauvais qu’il en avait l’air, preuve en est, s’il a torturé mentalement son ex, il l’aime toujours… et il lui a enfin avoué la raison pour laquelle il était exécrable et qui est toujours la même, la situation n’ayant pas changé. Papa Kang était un homme cruel qui lui défendait d’avoir un peu d’amour pour une autre personne que lui-même, donc, Suk Min… et l’ayant suivi à la lettre, il n’a pas pu éviter cependant de tomber amoureux et de manquer cruellement d’amour… mais aussi d’amitié, c’est une forme d’amour, n’est-ce pas ? Et… voyant ce petit bout d’homme si délicieux lui résister, de par sa pudeur et sans aucun doute sa méfiance… il avait voulu creuser un peu plus loin, tenter sa chance.

Autre point qui le motive à faire de Sang Jun un mini lui, le cœur en plus et… disons-le, la raison également en plus, était qu’il voyait en lui son ancien lui, faible… qui malgré les coups qu’il se prenait se laissait faire. Bien que lui le cherchait souvent… voilà où était la différence. Il voulait donc qu’il se bouge, qu’il lui dise ce qu’il pensait… ne supportant pas la faiblesse, du moins retrouver la sienne chez les autres. La réponse fut tout de même plus affirmée que les fois précédentes, chose qui fit sourire et motiva davantage notre Cruella.

" C’est bien… tu es en bonne voie dis moi… "

Pourtant, il était légèrement vexé, ce petit avait dû culot de ne pas le croire… mais vu qu’il devait s’agir d’un point sensible, qu’il s’était amusé à exploiter d’ailleurs, il lui « pardonnait » en quelque sorte. L’animateur radio poursuivi, ne s’attardant pas trop sur le sujet de sa sœur, bien que ce ne soit pas l’envie qui manquait, bien au contraire. Il sourit, se disant qu’il lui plaisait surement puisqu’il ne l’avait pas encore évincé, ni même supplié de partir, de toute façon, il resterait quoi qu’il arrive alors autant faire avec… mais ça, il n’était pas obligé de le comprendre tout de suite, les choses se corseraient. Voyant le rouge revenir sur les joues du bisounours, il se mordit la lèvre, tenté de le faire démentir une nouvelle fois, mais il n’en fit rien, préférant attendre d’avoir traversé pour avoir son visage à sa hauteur, le fixant tout en s’étant approché.

" hm… oui, je te plais, j’en suis, sur… et ça t’énerve d’ailleurs… tu ne supportes pas d’être attiré par moi… je me trompe ? "

Oh… c’était si simple, il avait tout d’une fille jusqu’à même en avoir le comportement, mais ça… il ne le lui dirait pas, de toute façon… s’il agissait tout comme, il avait cependant un certain culot qu’une demoiselle ne se serait pas permis et s’il rougissait à tout bout de champ à chaque fois que Suk Min prononçait un compliment, il ne gloussait ni ne le repoussait, ce qui était… assez masculin, du « je-m'en-foutisme » pur, ou du moins il le lui laissait croire.

Après cet instant magique, il prit un malin plaisir à le laisser croire, à son tour, qu’il allait lui foutre la paix, bien entendu, ça ne prenait pas… il fallait bien qu’il le harcèle un peu, mais ce n’était pas bien méchant. Au bout d’un certain temps, finissant par s’ennuyer, l’animateur radio pointa de nouveau le bout de son nez en causant une frayeur, adorable n’est-il pas ? À ce petit bout d’homme qui se comportait vraiment… comme une demoiselle, à force de lire des romans comme ça aussi… mais il n’allait pas lui détruire ses rêves, après tout s’il se morfondait dans ce genre de roman à l’eau de rose, c’est qu’il n’était pas bien entouré et… surtout qu’il ne valait mieux pas aborder le sujet si ce n’est en prenant des pincettes. Comme quoi, même les vipères savent quand même qu’il y a quelques limites à ne pas dépasser.

Il lui demanda pourquoi il ne se défendait pas et la réponse était assez évidente, il l’avait vraiment vexé. Ses mains s’appuyèrent de chaque côté de la tête du jeune homme, par chance, derrière eux il y avait une étagère qui était contre le mur, en somme… un des fonds de l’immense pièce, mais s’il voulait profiter de la situation, il voulait le faire bien et avoir le consentement du jeune homme. Pauvre petit poussin d’ailleurs qui ne voulait pas admettre que Suk Min lui plaisait, ce qui le fit légèrement rire, approcher ses lèvres des siennes aussi, dangereusement d’ailleurs… mais il se contenta de susurrer quelques paroles à son intension.

" Rassure-toi… je ne vais pas te manger mon enfant… bien que ce ne soit pas l’envie qui manque. Tu ne peux pas démentir, je te plais… je le sais… c’est tout. Puis… pour le fait que tu ressembles à une fille…, je te taquinais plus ou moins. "

Suk Min s’éloigna, reprenant une distance raisonnable pour calmer les battements du cœur du pauvre petit ange qui devaient surement lui couper le souffle, il est vrai que notre homme avait voulu lui faire peur et c’était peut-être un peu trop réussi ? Enfin, cela dit, il reprit la parole, ses mains une nouvelle fois dans les poches.

" Si tu t’affirmais un peu plus, peut-être qu’on ne te prendrait plus pour une fille… et puis sert toi de ton visage… tu es si mignon, qui pourrais imaginer qu’une petite peste se cache derrière ce joli minois ? Oh… bien sûr tu n’en es pas véritablement une… mais tu as du répondant… tu es têtu… c’est déjà un bon début… qu’est-ce que tu en penses ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t265-kang-suk-min-finished#3439 http://onceuponatime.forumactif.fr/t269-cruella-est-la#3508

avatar

Park Sang Jun


Pseudo : Mayu
Avatar : Park Hyeong Seok
Messages : 27
I'm a member since : 23/06/2011
Mood : it's so nice to be happy.

MessageSujet: Re: Kiss is the pass ~ Park Sang Jun   Dim 3 Juil - 15:03

(Je suis désolée, c'est pas terrible x_x)

Dans les rayons de la librairie, Sang Jun mit encore un certain temps à calmer son pauvre petit cœur car énervé, stressée et surtout embarrassé, il en avait vu de toute les couleurs durant cette petite marche avec cet étrange inconnu. Un roman en main, voilà cinq fois qu’il en relisait le résumé. Impossible de le comprendre ou de l’imprimer dans sa tête. Les paroles de Suk Min résonnaient à la place « hm… oui, je te plais, j’en suis, sur… et ça t’énerve d’ailleurs… tu ne supportes pas d’être attiré par moi… je me trompe ? » Mais comment avait-il pu oser affirmer une telle chose ? C’était faux, totalement faux. Sang Jun ne pouvait pas être attiré par lui. Tout d’abord parce qu’il s’agissait d’un homme. Bah oui, la normalité voulait que les hommes aiment les femmes. Alors non, il n’était absolument pas possible qu’il lui plaise. Sang Jun ne pouvait pas sortir du moule encore une fois, et surtout pas comme ça, que dirait sa famille sinon ?

Mais alors qu’il pensait être tranquille, libéré de ce poids que représentait l’animateur radio, ce dernier revint à la charge l’effrayant même. Son cœur venait à peine de se calmer que déjà il s’affolait à nouveau. Pour le coup, Sang Jun ne savait plus où se mettre. Il faut dire aussi qu’il en voulait à Suk Min, ce dernier n’avait pas été tendre avec lui en le comparant à une fille. Il avait horreur de cela, c’était réellement son point faible, la chose parfaite à faire pour le voir pleurer. C’est alors que les mains du plus âgé se posèrent sur l’étagère derrière lui, le coinçant ainsi. Sang Jun baissa immédiatement les yeux. Il détestait déjà cette proximité. Mais alors lorsqu’il vit son visage s’approcher, il ferma immédiatement les paupières, le plus fortement possible, totalement effrayé. « Rassure-toi… je ne vais pas te manger mon enfant… bien que ce ne soit pas l’envie qui manque. Tu ne peux pas démentir, je te plais… je le sais… c’est tout. Puis… pour le fait que tu ressembles à une fille…, je te taquinais plus ou moins. » Oui enfin, rien n’était moins sur. Cependant, les dernières paroles arrachèrent un léger sourire à l’adolescent qui rouvrit les yeux. Les joues rouges, et le cœur complètement retourné il parvint à lui répondre quelque chose.

« Ce n-n’est p-pas vrai-je vous dis. J-je ne suis pas a-attiré par vous. »

Que c’était difficile de respirer en l’ayant aussi proche de lui. Heureusement, Suk Min se décida à le libérer et immédiatement, Sang Jun prit une grande bouffée d’air. Mais il n’allait pas bien dans sa tête lui ? N’avait-il donc pas remarqué que ce genre de proximité le faisait flipper comme pas possible ? « Si tu t’affirmais un peu plus, peut-être qu’on ne te prendrait plus pour une fille… et puis sert toi de ton visage… tu es si mignon, qui pourrais imaginer qu’une petite peste se cache derrière ce joli minois ? Oh… bien sûr tu n’en es pas véritablement une… mais tu as du répondant… tu es têtu… c’est déjà un bon début… qu’est-ce que tu en penses ? » Sang Jun fronça très légèrement les sourcils, mais que racontait-il ? Où diable voulait-il en venir ? L’adolescent croisa ses bras sur sa poitrine, et fit deux pas sur le côté afin de s’éloigner de lui.

« V-vous êtes qu’un pervers. »

Ouh, Sang Jun, serais-tu en train de te rebeller ? Et surtout, viens-tu réellement de dire cela ? Il fit même les gros yeux, presque choqué d’avoir osé dire une telle chose. Imaginez que Suk Min s’énerve ? Oh non, il aurait dû se taire.

« Euh, pardon ? »

Bah oui Sang Jun. Fais toi encore plus faible que tu ne l’es. Pourquoi t’excuses-tu alors que lui, depuis le début, prend un malin plaisir à te mettre dans l’embarras le plus total ? Nan mais ce jeune Park, quel pauvre enfant. Il était bien loin de savoir ce qu’était la vraie vie, et surtout pas du tout prêt à l’affronter. Enfin, pour le moment, il voulait surtout que Suk Min lui foute la paix, et visiblement il ne le lâcherait pas sans un baiser. Chose que bien évidemment, Sang Jun n’était pas prêt de lui donner. Pourtant, il tenta quelque chose, lui, pauvre petite chose fragile.

«  S-si je vous embrasse sur la joue ? V-vous me laissez tranquille ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t313-the-world-is-perverted-park-sang-jun

avatar

Kang Suk Min


Pseudo : Krow
Avatar : Heechul [Super Junior]
Messages : 87
I'm a member since : 13/06/2011

MessageSujet: Re: Kiss is the pass ~ Park Sang Jun   Mar 5 Juil - 21:20

//J'ai mis un peu plus de temps aussi, je m'excuse ^^' malade on réfléchit mal ! XD J'ai aimé ta réponse et j'espère que tu aimeras la mienne ^^//

Que Nenni ! Le pauvre bout d’homme venait de se faire un ami (ou pas) pour la vie ! Eh oui, il l’avait sur le dos pour un bon moment. En voyant l’air soulagé du garçon sachant qu’il n’était pas près de lui, Monsieur se vexa, allant donc gratter un peu de temps à passer encore à ses côtés, voulant lui faire entendre raison et… surtout l’entendre dire qu’il lui plaisait. Il s’y était plutôt bien pris pour le faire rougir… Mais notre Suk Min n’avait pas si mauvais fond, voulant le rassurer sur… sa ressemblance potentielle à une demoiselle, non en fait… il était bien un homme, sa pomme d’Adam ne trompait personne et… de toute façon quelle importance ? Si ce n’est peut-être pour lui. Enfin, cela dit, ce petit était têtu, ne voulant pas l’admettre ! Il finit par reculer en voyant qu’il l’effrayait, le voyant reprendre sa respiration avec un petit sourire.

Après sa petite tentative, l’animateur radio finie par poursuivre, essayant de creuser un peu plus profondément que cette surface adorable, toute mignonne qu’il voyait. Il ne supportait pas les grands timides d'ordinaire… surtout qu’il fallait simplement les aider à s’extérioriser, c’était… gênant, lui qui n’a jamais été timide pour un sou ne comprenait pas ce comportement. Puis vint alors une réponse qui le fit arquer ses sourcils, tien donc, le nounours se rebelle ? Avec un petit sourire, Suk Min s’apprêtait à répondre avant d’entendre ce « pardon ? »
Aussitôt il se mit à soupirer, roulant des yeux comme pour témoigner de son exaspération.

" Autant ton enveloppe charnelle m’a l’air délicieuse, autant tu dois avoir quelques problèmes psychologiques pour t’excuser alors que je te cherche… admettons que je t’aurais volé un baiser, là tout de suite… tu m’aurais aussi traité de pervers et tu te serais excusé ? Tu devrais sortir un peu tes griffes… "

Attendant la réponse, le jeune homme le laissa se poser, l’observant tranquillement, changeant d’appui, c'est-à-dire sur son autre jambe. Quand il rouvrit la bouche ce fut pour lui demander si après un baiser sur la joue il le laisserait tranquille, chose qui le fit rager… lui qui… lui courait après, de une… ce n’était pas dans son habitude, quoi que… puis d’autre part, qui l’encourageait à s’affirmer alors qu’il ne le connaissait ni d’Adam ni d’Eve… il voulait que ce soit lui qui vire ? Son regard se fit un peu plus ferme, le plus indifférent possible.

" Non je ne te laisserais pas, je vois bien plus d’intérêt à t’embêter maintenant… tu as du culot de vouloir me faire partir alors que, j’en suis certain, je suis la seule personne jusqu’à présent… mis à part peut-être ta sœur qui n’a pas l’air d’être là, à vouloir t’aider… et je suppose que tu l’as déjà remarqué, mais je ne suis, d’ordinaire, pas ce genre de personne qui a le cœur sur la main… pourtant, je me suis intéressé un tant soit peu et tu devrais être reconnaissant… "

Il marqua une pause, prenant un livre à côté de la tête du jeune homme, en regardant la couverture rose fuchsia, faisant mine de ne pas avoir été touché et ça marchait très bien, mais au fond, s’il ne veut pas l’admettre, Suk Min est une âme blessée, profondément et qui compense son manque d’amour ainsi que son mal-être en déversant sa colère sur Séoul et ses habitants.

" Il faut voir au-delà de ce baiser que je quémandais, mais tu n’as pas su le faire… tu es étudiant non ? Vous n’êtes pourtant pas si stupides à cet âge là… enfin, passons, finalement, je me suis trompé, tu n’es peut-être pas aussi intéressant... amuse-toi bien avec ta sœur "

Abandonné ? Non, rassurez-vous, s’il lui dit en quelque sorte qu’il le laisse tranquille ça ne veut pas pour autant dire qu’il va lever l’œil de sur son joli petit minois, tant qu’à faire, si ce dernier n’a pas su le comprendre, ce qui est plutôt logique, il allait essayer, encore… laissant une dernière chance au jeune homme de lui prouver qu’il était intéressant, sinon, il l’enquiquinerait sans grande pitié, quoi que…

Le joli livre fuchsia était fort intéressant dit donc ! Il ne lisait qu’en diagonale le petit résumé et sourit en voyant le titre « 10 leçons pour apprendre à séduire » ce n’était pas pour lui, il n’en avait pas besoin, mais il donna le livre au jeune homme, pauvre Sang Jun… il allait d’ailleurs se montrer plus ou moins méchant, le taquinant encore.

" Tien… plutôt que de lire des romans à l’eau de rose… tu devrais peut-être lire ça… ça t’aidera peut-être à apprendre la vie… bien qu’encore… ce ne soit pas suffisant "

Eh oui, Suk Min était du genre à croire que la vie ne s’apprenait pas dans les livres et bien qu’ils aident à apprendre, la pratique manquait souvent et faisait donc défaut vis-à-vis de l’expérience. Il se retourna, mains dans les poches, marchant tranquillement vers d’autres rayons en regardant un peu partout. « Science fiction », « Romance », « Poésie » tient… en voilà un qui l’attire… lui qui adore les proverbes et les belles phrases qui rimes… tant qu’à faire, dans une librairie…]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t265-kang-suk-min-finished#3439 http://onceuponatime.forumactif.fr/t269-cruella-est-la#3508


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kiss is the pass ~ Park Sang Jun   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kiss is the pass ~ Park Sang Jun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
once upon a time :: seoul; :: City center ★ :: National Library-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit