AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 don't let me fall - pv. song min wan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Park Sang Jun


Pseudo : Mayu
Avatar : Park Hyeong Seok
Messages : 27
I'm a member since : 23/06/2011
Mood : it's so nice to be happy.

MessageSujet: don't let me fall - pv. song min wan.   Dim 26 Juin - 0:38

La triste vérité est que Park Sang Jun ne sait pas quoi faire les jours où il n’a pas cours. N’ayant pas d’amis, il n’a en effet aucun moyen d’avoir de la compagnie et donc de trainer dehors. Alors il s’occupe comme il le peut.
Ce jour-là, il faisait gris, enfin, de temps en temps le soleil pointait le bout de son nez, avant de repartir bien vite se cacher derrière les affreux nuages. Comme d’habitude, Sang Jun était enfermé dans sa chambre, avec ses livres. Voilà déjà le deuxième qu’il entamait depuis le début de la journée. Son père n’appréciait vraiment pas le fait qu’il se cloitre ainsi entre ces quatre murs. Oh bien sur, il connaissait parfaitement son fils, et comprenait que son caractère l’empêche de se lier d’amitié avec les autres. Sauf qu’il allait bien falloir qu’il se socialise un jour ou l’autre, non ? Il ne pouvait pas rester seul éternellement. Alors il le poussait le plus possible à s’aérer l’esprit. Il n’y arrivait pas toujours. Et bien souvent, Sang Jun fermait simplement la porte à clé pour qu’il lui fiche la paix. La meilleure chose à faire pour qu’il sorte, était d’appeler du renfort en demandant à sa chère demi-sœur de l’entrainer avec elle. Ce qu’il fit aujourd’hui.

Tae Yeon l’emmena pour une virée shopping. Elle adorait faire du shopping avec son demi-frère. D’ailleurs, elle le considérait comme étant son frère à part entière. Elle ferait n’importe quoi pour lui et Sang Jun n’a jamais été aussi proche qu’il ne l’est avec elle avec ses véritables frères et sœurs. Il la laissait tout faire. Pour dire, il se transformait en véritable poupée Barbie lorsqu’ils faisaient les magasins ensemble. C’était elle qui remplissait son armoire, et si il s’habillait si bien c’était uniquement grâce à elle. C’est donc vêtu d’un jean, d’un t-shirt gris, d’une chemise en jean et d’une veste rouge qu’il pénétra dans les boutiques des plus grandes marques en compagnie de Tae Yeon. Elle lui fit essayer des pantalons, des hauts, des pulls, tout un tas de choses. Et Sang Jun ne se plaignait jamais. Il adorait ça même. Il riait beaucoup, bien plus qu’en temps normal.
Ils passèrent l’après-midi ensemble à vagabonder ici et là. Aux alentours de 19h, ils avaient chacun une dizaine de sacs. Ils décidèrent donc d’aller manger un morceau dans un restaurant. Malheureusement, Sang Jun, pas totalement guéri de sa maladie, ne porta à sa bouche qu’un malheureux petit morceau de pain, c’était d’ailleurs là le premier aliment qu’il ingurgitait de la journée. Mais ça, Tae Yeon l’ignorait. Elle souriait tristement en voyant qu’il ne touchait pas à son assiette. Il savait bien faire semblant, on pousse un peu les aliments, on les mélanges, comme ça les gens pensent qu’on a mangé, mais ce petit manège ne marchait plus avec sa demi-sœur qui prête à lui faire un sermon, se retrouva coupée dans sa lancée lorsque son téléphone sonna. Un appel de son boulot, on la réclamait pour un dossier important. Sang Jun fit la moue, pour tenter de l’amadouer et de gagner du temps, mais bien sur, elle ne pouvait pas se permettre de rester avec lui, il comprenait. Elle s’excusa très sincèrement, elle aurait adoré passer encore un peu de temps avec lui, surtout que cela se faisait rare. Elle se leva en première et Sang Jun lui expliqua alors qu’il voulait un peu se balader avant, voir les lumières, respirer un peu d’air frais. Tae Yeon hocha la tête, lui donnant son autorisation, après tout, il était assez grand maintenant.

21h36. Le temps s’était rafraîchis, et les rues s’étaient vidées. Il avait sans doute plu, en tout cas l’air était plutôt humide. Sang Jun adorait sentir cette fraicheur sur son visage ainsi que l’odeur de la pluie. Il marcha avec un petit sourire. Totalement perdu dans ses pensées, le grand enfant fixait ses pieds. Il déambula seul pendant plus d’une heure. D’ailleurs, il commençait à être tard pour un jeune garçon comme lui, ce n’était pas prudent de sa part de se promener seul la nuit, mais ça, il n’en avait pas conscience.
Et puis bizarrement, il se sentait flotter, et n’avait plus vraiment de sensations. C’était étrange, mais ça l’amusait. Enfin au début. Rapidement il se sentit mal, et eut le besoin de s’assoir. Il s’adossa à un mur, se laissant glisser le long de celui-ci. Par malchance, au même moment, une averse débuta. Il remonta donc sa capuche sur sa tête, haletant, ayant à présent des difficultés à respirer. Oh non, de grosses gouttes en plus. Il allait être trempé, et sans aucun doute attrapé la mort comme ça. Il essaya de se lever afin de rentrer chez lui, mais non, ses maigres jambes ne voulaient pas le porter. Il se résigna à rester assis, le temps que ça lui passe. Il ramena ses jambes contre lui, posa sa joue sur ses genoux et ferma les yeux. Sa tête tournait, et il avait envie de vomir. Ce n’était pas la première fois que cela lui arrivait, et surtout il savait aussi très bien pourquoi ça lui arrivait. Il fallait qu‘il mange bon sang. Oui, mais la nourriture, oh non, pas la nourriture, il n’aime pas ça.
Le froid aidant, son corps se fatiguait à le réchauffer, et à lui prodiguait de l’énergie pour rester conscient. Sauf que bientôt, cela ne suffit plus, et il s’effondra sur le côté. Son visage se cogna contre les pavés, s’égratignant très légèrement. Il saignait un peu, mais rien de bien grave. Enfin, rien de bien grave. Il venait tout de même de s’évanouir en plein milieu de la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t313-the-world-is-perverted-park-sang-jun

avatar

Song Min Wan


Pseudo : Rainy
Avatar : Katô Shigeaki ( NEWS )
Messages : 46
I'm a member since : 30/05/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: don't let me fall - pv. song min wan.   Dim 26 Juin - 23:58

    Métro, boulot, dodo. Un rythme de vie très intéressant à première vue n'est-ce pas ? Au moins, le principal occupant de cette vie s'y plaisait. Il aimait son métier, il trouvait toujours plaisant d'enfiler son uniforme de policier et de quitter son appartement pour aller travailler. Comme tous les précédents jours – à l'exception de ceux où il avait congé – il entra au poste à vingt heures pour commencer son chiffre de nuit. Min Wan avait développé une sorte d'affection particulière pour ce quart-ci. En plus, c'était toujours la nuit qu'il se passait le plus de choses, c'est bien connu. Saluant d'un regard ses collègues, il alla pour s'emparer des clefs de son véhicule, mais cette fois-ci, il ne les trouva pas en compagnie des autres. Eh? Où pouvaient-elles bien être? Il vérifia les autres crochets mais rien. C'est alors que la voix de son coéquipier raisonna dans ses pauvres tympans. Merde. Il allait donc devoir patrouiller avec lui? Un soupire lui échappa alors qu'il se retourna devant le type qui l'attendait. Son coéquipier était plus petit que lui de quelques centimètres, des traits très fins, des joues de bébé... bref, un profil très peu policier. De plus, niveau efficacité, c'était zéro. Dès qu'il se passait quelque chose, ce dernier tentait de prendre la partie la plus facile ou alors il faisait mine de devoir aller ailleurs. Autant travailler seul alors. Min Wan s’efforça de lui sourire en le suivant à l'extérieur pour aller s'asseoir côté passager. Hmph. Comment il détestait être assis là. Wanie était un homme et un homme, ça conduit. Or, même s'il en était vexé, il ne laissa rien paraître et laissa même son compagnon décider du premier lieu qu'ils iraient patrouiller.

    Près d'une heure et demie plus tard, son acolyte eu la brillante idée de s'arrêter dans un petit café pour se prendre un dit café. Méfiant, ce dernier emporta les clefs en sa compagnie, mais Min Wan sortit du véhicule pour le suivre dans la petite bâtisse. Il attendit que celui-ci ai les deux mains occupées à payer avant de lui chopper les clefs et de s'enfuir mine de rien dehors, profitant du fait que Mr. Traits fins n'avait rien remarqué. Le coréen se glissa côté chauffeur et démarra le véhicule, verrouillant les portes du même coup et fila sans attendre son partenaire. Il avait toujours insisté pour faire son travaille en solo, ils n'avaient qu'à l'écouter, point barre. Song ne cédera pas à aller de paire et il n'accepterait pas demain la veille alors autant se faire à l'idée. De toute façon, c'est pas comme si c'était la première fois qu'il plantait son partenaire de patrouille seul à un endroit quelconque pour s'en aller patrouiller.

    Comme à son habitude, il fit un petit bout de chemin à bord du véhicule puis s'arrêta dans un stationnement en parallèle. Il coupa le moteur, activa le système d'alarme et la serrure des portières puis glissa les clefs dans les poches de son pantalon. Le jeune policier allait désormais continuer à pied, comme il faisait à chaque soir. La routine se poursuivait en quelque sorte. Il aimait prendre l'air. Il inspecta les environs au peigne fin, si fin que rien ne lui échappait. À vrai dire, il ne se passait pas grand chose puisqu'il commença à pleuvoir soudainement. Une averse, merde. Minwan n'était pas fait en chocolat mais il accéléra tout de même le pas afin de terminer sa ronde et regagner sa voiture le plus vite possible. En tournant un nouveau coin de rue, l'officier de police aperçu, non pas un de ses pires ennemis – soit les lampadaires – mais une personne, inconsciente à première vue. Difficile de croire qu'il s'agissait d'autre chose. Stoppé par cette vue, il reprit le pas pour gagner le corps inerte, couché sur le côté. Arrivé à son hauteur il se mit à genoux à ses côtés et glisse sa main sous la tête pour le relever et le mettre droit – et assis – face à lui.

    Aussitôt, ce visage lui parut familier. C'était le petit Sang Jun, le demi frère de Tae Yeon. Il s'empressa de vérifier son pouls en plaçant ses doigts dans son cou. Son cœur battait, il était donc vivant et juste inconscient comme il le croyait. Song s’empara du ci-bit accroché à sa ceinture pour contacter le poste de police. En temps normal, il aurait dû contacter une ambulance pour l'emmener à l'hôpital, mais il était un excellent officier et il devina que par l'apparence plus que maigre de l'adolescent que la nutrition avait un lien dans tout ça. Il retira sa veste pour la glisser sur les épaules de l'adolescent pour le protéger de la pluie, conscient qu'il risquait de tomber sévèrement malade s'il attrapait froid avec une santé visiblement si fragile.

    « Sang Jun ? »

    Doucement, Min Wan tapotait la joue du petit dans l'espoir de lui faire retrouver conscience. Il s'en occuperait lui-même parce qu'il savait qu'il en serait capable. Le policier referma correctement sa veste sur les frêles épaules du garçon pour le protéger au maximum de la pluie. Lui, il finirait trempé jusqu'au os mais ça lui importait peu. Il avait une santé de fer, il tiendrait le coup sans aucun problème. Ce qui l’inquiétait le plus c'était la santé de Park qu'il savait fragile.

    « Aller, on se réveille... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t132-voici-song-min-wan-already-finished http://onceuponatime.forumactif.fr/t203-appelez-ca-comme-vous-voudrez-le-sort-le-destin-le-cheval

avatar

Park Sang Jun


Pseudo : Mayu
Avatar : Park Hyeong Seok
Messages : 27
I'm a member since : 23/06/2011
Mood : it's so nice to be happy.

MessageSujet: Re: don't let me fall - pv. song min wan.   Lun 27 Juin - 0:33

C’est vraiment étrange d’être inconscient. On sait que le monde continue de tourner sans nous, mais on n’arrive à se redresser, quand bien même la volonté est présente. On aimerait revenir sur terre, rouvrir les yeux, mais c‘est difficile, parce que rien ne nous obéit. On est comme endormis, mais d‘un sommeil bien plus profond qu‘à la normale. C’est pourquoi Sang Jun grimaça très légèrement lorsqu’on le redressa un peu trop rapidement à son goût. Il avait de très forts vertiges et sa tête lui hurlait de se rallonger, d‘ailleurs, il eut un certain mal à rester droit. Ses petites mains se posèrent de part et d’autre de son maigre corps sur le sol humide et sale, afin de garder l’équilibre. Il se laissait faire, telle une poupée de marionnette. Il sentit des doigts dans son cou, des doigts chauds sur sa peau si froide. Puis une veste enveloppa ses maigres épaules, il manqua de s’écraser à nouveau sur le sol d’ailleurs.

« Sang Jun ? » Cette voix, il la connaissait. C’était un ancien ami de sa sœur, Min Wan. Cela ne pouvait être que lui. Il ne lui avait jamais avoué, mais Sang Jun avait toujours admiré cet homme quelque part. Il était fort, c’était un policier, il protégeait les gens. Bref, tout l’opposé de ce que lui était, c’est-à-dire une pauvre petite chochotte. « Aller, on se réveille... » Les petites tapes sur sa joue eurent l’effet de le faire grimacer une seconde fois. Tout doucement, il commença à ouvrir les yeux. Le visage devant lui apparaissait comme flou, et même si il clignait des yeux, cela ne changer rien. Quelle horreur, ça lui donnait mal à la tête. Alors il passa une main sur son visage. Mais en fait, que c’était-il passé ? Pourquoi était-il dans cet état au juste ? Quelles questions, comme si il ne le savait pas au fond de lui. Cette merde. Cette maladie qui le bouffait, et c’était bien le moins. Elle se nourrissait de ses craintes, de ses peurs, et lui, il en oubliait de manger. Si il connaissait les risques à continuer ainsi sur cette terrible pente ? Evidemment. Il va devenir fragile, toujours plus fragile. Il va avoir des problèmes de cœurs, et autres. Puis il mourra.

Non, il ne fallait pas qu’il meurt. Ses yeux se rouvrirent, et il regarda autour de lui, bougeant lentement la tête pour ne pas provoquer plus de vertiges. Ah oui, ça lui revenait, il était en train de se promener. Son regard s’arrêta sur la personne en face de lui, enfin les traits de son visage se faisaient plus nez, et il ne s’était pas trompé, il s’agissait bien de ce très cher Min Wan. Un maigre sourire passa sur les lèvres de Sang Jun, mais vraiment maigre, il était forcé, il voulait rassurer Min Wan, et se rassurer lui-même par la même occasion. Tout allait bien se passer n’est-ce pas ? Il allait l’aider hein ?

« Bonsoir. »

Murmura-t-il avec ce même petit sourire forcé. Oui, bonsoir. Il était peut être mal, mais il n’en oubliait pas les politesses, c’est un garçon bien élevé voyons. Sauf que là, l’heure n’était pas véritablement aux politesses et ce bonsoir pourrait sonner plus pour du foutage de gueule. Il aurait dû se taire. Il réalisa la chose après, et baissa honteusement les yeux. Oh, il avait encore la veste de Min Wan sur les épaules. Tremblotant, et toujours aussi lentement, il commença à la retirer.

« C’est b-bon, j’ai déjà une veste. »

Il frissonna, mine de rien, il avait bien plus froid sans celle à Min Wan, mais qu’importe, il fallait bien que le policier en porte une aussi pas vrai ? Sinon, il allait tomber malade, et puis surtout, ça serait sa faute, or c’était bien la dernière chose que le petit Sang Jun souhaitait. Analysant la situation, il comprit que Min Wan n’allait pas le laisser partir comme ça. D’un autre côté, il n’allait tout de même pas l’emmener à l’hôpital ? Oh non, pas l’hôpital, il n’aimait vraiment pas ça. Puis si un médecin le voyait, nul doute qu’il repartirait pour un an de perfusions et de réhabilitation à la nourriture. Il n’en avait pas envie, oh ça non. Puis, il s’en sortait bien jusqu’à maintenant, peut être que Dieu veillait sur lui, alors pas besoin de voir un médecin ou même un psychologue, pas vrai ?

« J-j’ai pas envie d’aller à l’hôpital, s’il te plait. »

Si il n’était pas aussi faible, il le supplierait même à genoux. L’hôpital, c’était un peu comme l’enfer pour lui. Enfin bref, comme Min Wan n’avait pas l’air prêt à appeler une ambulance, il se sentit rassuré. Quoique, en réfléchissant encore, poste de police ? Il était mineur. Oh non, quelqu’un allait devoir venir le chercher et alors là, bonjour la leçon de morale.

« T-tu veux pas me déposer chez moi ? »

Il se mordit la lèvre, bizarrement, il connaissait déjà la réponse.

« S ’il te plait .. Promis je vais bien. »

Evidemment, c’est pour ça que tu es assis sur un trottoir alors qu’il pleut et qu’il fait nuit, qui voudrait bien croire ça Sang Jun ? Les gens ne sont pas tous aussi naïfs que toi, surtout pas un policier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t313-the-world-is-perverted-park-sang-jun

avatar

Song Min Wan


Pseudo : Rainy
Avatar : Katô Shigeaki ( NEWS )
Messages : 46
I'm a member since : 30/05/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: don't let me fall - pv. song min wan.   Lun 27 Juin - 6:22

Assez inquiet, Min Wan attendit un signe de vie rassurant de la part de son cadet. N'importe quoi, tant qu'il pouvait lui montrer qu'il allait bien, dans la mesure du possible. Song n'était pas du genre à prendre les choses à la légère, alors quand il avait vue ce corps reposé contre le sol, il avait sentit un certain élan d'énergie. C'était à lui de s'en occuper et donc, il devait d'abord lui faire retrouver conscience. Il est plus facile de traiter un corps animé qu'un qui ne bouge pas. Tapotant donc sa joue, il remarqua les yeux de ce dernier montrer un signe d'existence. Sang Jun ouvrit doucement les yeux tandis que Song le fixait de façon plus ou moins intense. Un poids sembla se retirer de ses épaules, il avait eu la frousse. Les mouvements de l'adolescent étaient lents, mais présents, c'était déjà ça. « Bonsoir. » Ouf. Wanie eu un fin sourire malgré la situation. Les cheveux sombres du policier commençaient déjà à être détrempé et laisser échapper quelques gouttelettes qui glissèrent de chaque côté de son visage. Qu'importe, le plus important était Sang Jun, lui passait en deuxième plan. C'est pourquoi, quand il le vit tenter de retirer la veste qu'il avait posée sur ses épaules, Min Wan fit un mouvement pour l'en empêcher et s'assurer qu'elle restait bien en place sur ce corps frêle. « C’est b-bon, j’ai déjà une veste. » Et alors? Elle semblait bien peu efficace en tout cas. De plus, lorsque l'aîné avait posé ses doigts contre sa peau pour prendre son pouls, il avait pu constaté que celle du gamin était plus froide que la normale.

« Garde-la. Elle te tiendra davantage au chaud. »

En même temps, elle était si épaisse que s'en était difficile de faire l'inverse. Approchant ses mains de la fermeture éclaire, il la referma lui-même, étant donc certain qu'elle le protégeait maintenant de l'hideuse température. Son regard analysa la situation avec attention. Sang Jun lui paraissait très faible, quoi que c'était un fait logique sinon il ne se serait pas évanoui comme ça, en pleine rue. D'ailleurs, que faisait-il dehors à une heure pareille? Il commençait à se faire plutôt tard pour lui. Enfin, des jeunes, bien plus jeunes, se promenaient jusqu'aux petites heures dans la nuit, mais eux n'étaient pas comme son petit frère. Présentement, Min Wan ne s'occupait pas d'un citoyen, mais bien d'une personne qu'il considérait comme dans sa famille. En même temps, il lui fallait bien une figure masculine digne de ce nom à ce petit.

« J-j’ai pas envie d’aller à l’hôpital, s’il te plait. » Qui a parlé d'hôpital ? Non, Song ne l'y emmènerait pas. De un, parce qu'il se doutait très bien que Park n'avait pas envie d'y aller et aussi parce qu'il se retrouverait confiné dans la salle d'attente pendant des heures. Non. Il pouvait gérer cette situation comme l'adulte qu'il représentait. En fait, sur le coup, le policier avait pensé à le ramener au poste. Mais pourquoi faire ? Il se doutait bien que l'unique personne qui pourrait venir le chercher devait être trop occupé pour s'y pointer, alors autant le garder en sa compagnie.

« Nous n'irons pas à l'hôpital. Je vais m'occuper de toi personnellement.. »

Suivant ses mots, il lui glissa un sourire rassurant en l'analysant toujours du regard, guettant de près les moindres signes de faiblesses extrêmes. Évidement, si jamais son état se détériorait au cours des prochaines minutes voir les prochaines heures, il l'y emmènerait directement, mais pour l'instant il était conscient. « T-tu veux pas me déposer chez moi ? » Quoi ? Pas dans l'immédiat. Si jamais il lui arrivait quelque chose il préférait être celui à ses côtés. Parce que lui – mine de rien - avait plus de pouvoir que la famille de Sang Jun dans un hôpital. « S ’il te plait .. Promis je vais bien. » Il allait bien ? Permettez à l'officier de police d'en douter.

« Je ne vais pas aller te déposer chez toi. Enfin, pas dans l'immédiat. Que dirais-tu de patrouiller avec moi pour ce soir plutôt ? Enfin, cette nuit ? »

Dans son analyse du petit, Min Wan restait frappé par une telle minceur. Sa veste collait contre son propre corps quand il la portait et pourtant, Song n'était pas très gros, loin de là, il était plutôt mince mais en santé. Toutefois, Sang Jun flottait carrément dedans, même avec plusieurs couches de vêtements en dessous. C'est cette remarque qui vient de nouveau inquiéter le coréen. Mangeait-il correctement ? Parce que plus il le regardait et réfléchissait, plus c'était l'option qui le frappait. Manger apporte l'énergie nécessaire pour effectuer ses tâches quotidiennes. Si on ne mange pas, on avance pas.

« Dis-moi Junie, tu as mangé quoi aujourd’hui ? » Wanie resta devant lui à le regarder attendant la réponse, mais finalement, il reprit la parole avant lui. « Visiblement, tu ne manges pas assez. Je t'emmène avaler un truc parce que là... »

Il laissa sa phrase dans un suspens au quel rien ne s'ajoutait alors qu'il se relevait en position debout, prenant Park dans ses bras pour le ramener à sa voiture stationnée quelques coins de rues plus loin. Que ça lui chante ou non, il allait venir avec lui et pas de caprices car c'est lui qui portait l'uniforme entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t132-voici-song-min-wan-already-finished http://onceuponatime.forumactif.fr/t203-appelez-ca-comme-vous-voudrez-le-sort-le-destin-le-cheval

avatar

Park Sang Jun


Pseudo : Mayu
Avatar : Park Hyeong Seok
Messages : 27
I'm a member since : 23/06/2011
Mood : it's so nice to be happy.

MessageSujet: Re: don't let me fall - pv. song min wan.   Mar 28 Juin - 14:33

Cela faisait vraiment longtemps qu‘il n‘avait pas fait ce genre de malaise. Vous allez me dire, normal, il doit être en bonne santé maintenant qu’il a été hospitalisé. Oui mais voilà, ce n’est pas aussi simple. Que je vous explique. À sa sortie de l‘hôpital, il avait repris approximativement sept kilos et été diagnostiqué comme à nouveau apte à retourner dans la vraie vie. Les médecins n‘avaient pas cherché à lui faire prendre plus de poids car sa morphologie était telle qu’il resterait toujours aussi maigre. Donc, si l’on suit leur rapide petit raisonnement, il ne faut pas s‘arrêter à son apparence frêle, puisqu’il se sent désormais parfaitement bien. Enfin, dans ce cas là, il n’était également plus censé avoir de malaise pas vrai ? On ne guérit pas aussi vite de troubles alimentaires. Surtout pas en seulement un an d’hospitalisation. Les personnes qui s’étaient occupées de son cas avaient omis de prendre compte le fait qu’ils avaient en face d’eux un enfant extrêmement docile, que ce dernier n’aurait jamais osé se rebeller et que, par conséquent, c’était pour cette raison qu’il avait fait tout ce qu’on lui avait dit pendant une petite année. Alors, bien évidemment qu’il avait repris du poids, mais cela ne voulait pas dire pour autant qu’il allait mieux. Il n’est en effet pas prêt de s’échapper de cette merde si les gens continuent à voir le problème uniquement en surface. Certes, il se nourrie à présent, mais en bien trop faible quantité, et puis il y a d’autres jours où il ne mange rien du tout. Pour tout dire, il a déjà perdu énormément de poids, presque tout ce qu’il a repris en fait, voir plus peut être.

Sang Jun était donc ni plus ni moins retombé dans ce cercle vicieux durant ces derniers mois. La nourriture était son ennemie, et tôt ou tard, il le savait, il se retrouvera à nouveau enfermé entre les murs blancs d’un centre spécialisé. Il avait également conscience que ce qui lui arrivait ce soir n’était pas le fruit du hasard. Son estomac était vide, son corps squelettique, il n’avait plus de force. Même plus assez pour garder une température normale, et pourtant, même si il mourrait de froid, il ne voulait pas de la veste de son ami. C’était hors de question que Min Wan tombe malade par sa faute. « Garde-la. Elle te tiendra davantage au chaud. » Sang Jun soupira doucement, et discrètement. Il ne pouvait même pas se débattre, alors il le laissa remonter la fermeture éclair.

« Tu vas être malade à cause de moi. »

Murmura-t-il en baissant les yeux. Il avait horreur que les autres le fasse passer en priorité, comme si il était un objet précieux qu’il ne fallait surtout pas casser. Song Min Wan se comportait d’ailleurs toujours ainsi avec lui. Peut être à cause de leur relation très fraternelle. Sang Jun trouvait en lui un autre grand frère, en plus de ceux qu’il a déjà et en mieux aussi, car il n’a jamais été proche d’eux, alors qu’avec Min Wan, hé bien, c’est différent. Il se sent en sécurité lorsqu’il est là, il sait qu’il peut compter sur lui. Oh non, en y pensant, Sang Jun réalisa que parce que Min Wan adorait le protéger, il risquait fortement de ne pas le reconduire chez lui, mais à l’hôpital le plus proche. Surtout pas, pas de perfusion, il n’en voulait plus. « Nous n'irons pas à l'hôpital. Je vais m'occuper de toi personnellement.. » Sang Jun poussa un long soupir de soulagement et même, il sourit légèrement en réponse au sourire rassurant que lui offrait son policier préféré. Alors il allait le ramener chez lui pas vrai ? Quelle bonne nouvelle. Il n’avait qu’une hâte, s’envelopper dans une grosse couverture et s’assoir devant la cheminée. Oui, on allume pas une cheminée en été, mais le domestique sera bien forcé de lui obéir quand il verra dans quel état il se trouve. « Je ne vais pas aller te déposer chez toi. Enfin, pas dans l'immédiat. Que dirais-tu de patrouiller avec moi pour ce soir plutôt ? Enfin, cette nuit ? » Quoi ? Oh non, déception. Enfin, ce fut ce qu’il ressentit à l’entente de la première phrase. Quand Min Wan continua, et lui proposa de rester avec lui pour patrouiller, son visage s’illumina d’un sourire. Chouette, il avait toujours rêvé de l’accompagner, d’en apprendre plus sur ce métier qu’il ne pourra sans doute jamais exercé en vue de sa carrure et de son côté peureux.

« Chouette alors ! » Dit-il sur un ton enfantin. « Mais il faut prévenir belle-maman, sinon elle va s’inquiéter pour moi. »

Sang Jun était un peu spécial comme adolescent, disons qu’il avait des manières, des habitudes, un peu étranges. Comme celle-ci, il n’appelait aucun membre de sa famille par leur prénom. C’était soit un surnom, soit leur rôle, comme pour sa belle-mère par exemple. « Dis-moi Junie, tu as mangé quoi aujourd’hui ? » Ah non, pas la question qui fâche. Sang Jun perdit immédiatement son sourire, et ces mots lui rappelèrent son pauvre état. Si pauvre, que si il essayait de se lever seul, nul doute qu’il s’écroulerait dans la seconde. « Visiblement, tu ne manges pas assez. Je t'emmène avaler un truc parce que là... » Pas ça, par pitié. Il leva les yeux aux ciels, cherchant un bobard à lui raconter. Qu’est-ce qu’il pouvait bien inventer ? Pendant qu’il réfléchissait, Min Wan l’aida à se lever, le prenant même dans ses bras. Qu’il est fort ce Min Wan. Bon, en même temps il est plutôt léger aussi. Enfin, là n’était pas la question. Une excuse à inventer et vite.

« J-j’ai mangé au restaurant avec Tae Yeonie ! » Il fronça les sourcils, tirant ensuite légèrement la langue car il n’avait pas eu besoin de mentir puisque c’était la vérité. « Et toc, tu sais plus quoi dire hein ? »

Il n’y avait qu’avec Min Wan que le jeune garçon se lâchait un peu. Il osait parler, il osait rire. C’était le seul ami qu’il avait dans cette ville. D’ailleurs, en quelque sorte, c’était un ami qu’il avait volé à sa demi-sœur. Il le voyait limite plus souvent qu’elle. Puis le lien qui les unissait était vraiment très fort.

«  Tu travailles toujours de nuit ? » Demanda-t-il pour changer de sujet. «  C’est pas un peu dangereux et tout ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t313-the-world-is-perverted-park-sang-jun

avatar

Song Min Wan


Pseudo : Rainy
Avatar : Katô Shigeaki ( NEWS )
Messages : 46
I'm a member since : 30/05/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: don't let me fall - pv. song min wan.   Mer 29 Juin - 2:59

« Tu vas être malade à cause de moi. » Mais non voyons, il faut arrêter de stresser à son sujet. Cela faisait partie de son métier de faire passer tous citoyen avant lui, alors c’était simplement ce qu’il faisait. Il remplissait son rôle de gentil petit policier qui prend soin des autres. Afin de couper court à cette obstination qui ne les mèneraient nul part, Min Wan glissa un regard plus ou moins sévère sur son cadet, lui dictant muettement de se taire car il ne céderait pas. Il ne tomberait pas malade, Sang Jun n’allait pas attraper froid, ça se finissait là, point barre.

Emporté par un élan venu d’on ne sait trop où, Min Wan décida de garder le jeune Park avec lui jusqu’à ce qu’il soit trop fatigué pour rester éveillé. À première vue, l’idée ne sembla pas plaire à Junie, mais quand il mentionna le fait de patrouiller, ce dernier sembla se réjouir soudainement. Tant mieux. Allez comprendre ce cher Song. Il foutait son réel partenaire à l’abandon pour aller finalement en prendre un qui ne connaissait rien dans le métier de policier. Bah au moins, lui il n’essaierait pas de tout contrôler, à moins d’avoir bien de la détermination et aussi une énorme bulle au cerveau. « Chouette alors ! Mais il faut prévenir belle-maman, sinon elle va s’inquiéter pour moi. ». Wanie laissa échapper un petit rire. C’est vrai qu’à dix-sept ans, on ne peut pas faire ce qu’on veut ! Il faut tout de suite avertir ses parents ! Enfin, c’était une réaction parfaitement logique que Min Wan ne pouvait pas comprendre dû à sa mauvaise relation avec son paternel. Lui souriant toujours, il lui répondit rapidement :

« Tu l’appelleras dans la voiture, au sec »

La question suivante eue l’étrange effet de déstabiliser le petit. C’est l’impression que le policier eu. Ce sourire qui s’était évanoui presque sur le champ et ce regard fuyant lui indiquèrent qu’il cherchait une réponse pour se défiler et non pas la véritable. Song roula des yeux en soupirant. Alala, vraiment, ce n’est pas comme ça qu’il passerait une belle vie en santé. Peut-être n’était-il pas spécialiste en nutrition, mais il en connaissait assez large pour savoir que moins on mange, moins on a de calories à brûler et donc moins d’énergie. Une mauvaise alimentation rend faible et malade. Sang Jun devait bien le savoir, non ? Alors pourquoi ne faisait-il pas des efforts ? C’était sa santé, son corps. Il aimait vivre de cette manière ? C’était plutôt étonnant. Qui aimerait vivre de manière à ce que tout moment, il pourrait perdre conscience ? Min Wan en était découragé, carrément. « J-j’ai mangé au restaurant avec Tae Yeonie ! » Et qu’est-ce qui lui prouvait qu’il avait bel et bien mangé un bon repas ? Oh nan mais ! Qu’il rentre sa langue ce gamin. « Et toc, tu sais plus quoi dire hein ? ». Wanie fronça les sourcils, le jeune Park dans les bras en le regardant, l’air tout de même amusé sous ses airs de pseudo-papa.

« Je ne sais tellement pas quoi te répondre que je vais quand même t’emmener manger, petit ! Quelques calories en plus ne risqueront pas de te tuer ! »

Il allait manger, et devant lui à part de ça. D’une certaine façon, cela faisait partie de la partie “ protection des citoyens “. Il le protégeait contre l’hôpital, voilà. Alors qu’il le transportait sagement vers son véhicule de patrouille, Sang Jun aborda un nouveau sujet, comme s’il cherchait à ne plus parler de nourriture. « Tu travailles toujours de nuit ? C’est pas un peu dangereux et tout ? » Alors là, il venait de toucher le sujet de vie de Min Wan. Le métier du coréen était tout pour lui, si on le lui enlevait, il n’était plus rien. Il vivait pour porter cet uniforme et exécuter ce métier. Il ne s’imaginait pas faire autre chose, mais alors là, vraiment aucun autre métier.

« Oui je travaille toujours de nuit, c’est mon quart de travail préféré en fait parce que justement, la meilleure action se passe la nuit, c’est connue ! Et puis, il fait plus frais que pendant le jour et je dois l’avouer, moi et la chaleur on est loin d’être très compatible ! » termina-t-il en souriant.

Arrivé à la hauteur de l’automobile, il déverrouilla les portières et installa lui-même Sang Jun sur le siège passager, lui laissant toutefois le loisir de s’attacher tout seul, comme un grand. Même si l’averse venait de se terminer aussi brusquement qu’elle avait commencé, cela ne voulait pas dire que sa chemise avait séché en un temps record, c’est pourquoi il ouvrit le coffre arrière du véhicule, endroit où il cachait toujours un uniforme de rechange, au cas où. On est jamais trop prudent. Rapidement, il retira celle trempée pour mettre une sèche. Le pantalon ça allait, puis de toute manière, il allait pas changer de pantalon en pleine rue non plus, faut pas rêver. Replaça sa chouette casquette de policier après l’avoir secouée un peu pour enlever le surplus d’eau, il referma le coffre et alla prendre place côté conducteur.

« Je t’ai manqué ? » Lui lança-t-il pour rigoler.

Mettant le contact, il quitta son stationnement pour aller choisir le restaurant le plus proche, sans pour autant en être un super chic ou alors une vraie loque. Après une dizaine de minutes à tourner plus ou moins en rond, il en choisit un ordinaire avec encore quelques clients à l’intérieur. Coupant le contact après s’être arrêté proprement entre deux lignes blanches de stationnement, il se détacha et tourna d’abord son attention vers Sang Jun.

« Nous ne partirons pas d’ici tant que je ne t’aurai pas vue manger, compris ? Je suis très sérieux. »

Gardant un regard sérieux sur Park pendant quelques secondes, ses traits finirent par s’adoucirent alors qu’il ouvrait sa portière pour descendre et aller rejoindre Junie de son côté. Pas question qu’il le laisse poser un pied à terre, quitte à ce qu’il passe pour un petit prince - ou un blesser, au choix -. Le policier le reprit dans ses bras, ferma la porte et l’emmena à l’intérieur du petit restaurant. Poliment, il glissa un bonsoir à la serveuse de service qui haussait le sourcil en le voyant porter le petit. Certes, ce genre de scène ne devait pas arriver tous les jours. Wanie choisit une banquette dans le fond du restaurant, comme ça ils seraient tranquilles et pourraient parler sans avoir l’impression d’être écouté. C’est fou comme on dirait que tous le monde nous écoute quand il n’y a pas un bruit, nah ? Oui bon d’accord... Il posa le cadet sur la banquette et alla prendre place face à lui tandis que la serveuse leur glissait les menus avant de repartir.

« Et ne prend pas n’importe quoi, sinon je commande pour toi et tu ne risques pas d’apprécier ! »

Ce n’était pas bien méchant, mais surtout une allusion au fait que lui était un pur végétarien, alors bonjour le repas si Sang Jun ne se décidait pas lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t132-voici-song-min-wan-already-finished http://onceuponatime.forumactif.fr/t203-appelez-ca-comme-vous-voudrez-le-sort-le-destin-le-cheval

avatar

Park Sang Jun


Pseudo : Mayu
Avatar : Park Hyeong Seok
Messages : 27
I'm a member since : 23/06/2011
Mood : it's so nice to be happy.

MessageSujet: Re: don't let me fall - pv. song min wan.   Jeu 30 Juin - 13:17

« Tu l’appelleras dans la voiture, au sec » à ceci, Sang Jun hocha la tête en guise d’approbation. Du haut de ses dix sept ans, il était encore couvé comme un gamin de onze. Sans doute à cause de sa fragilité tant mentale que physique. Mais cela ne le dérangeait pas plus que ça. Il adorait le côté mère poule de sa belle-maman. À vrai dire, il trouvait que c’était la preuve qu’elle l’aimait comme son propre fils, et c’était bien la plus belle chose qu’il soit. Il ne pouvait pas dire qu’elle avait remplacé sa mère, on ne remplace pas une mère après tout, mais presque. Elle était une maman de cœur pour lui, et il était sur que sa génitrice était très heureuse de ça ainsi que du nouveau bonheur de son père.

À la question plutôt déstabilisante de Min Wan, Sang Jun parvint à trouver une réponse sans même mentir. Car c’était là toute la vérité, il était allé au restaurant avec sa sœur afin d’y manger. Bon, il était inutile de lui préciser que par contre, il n’avait pas touché à son assiette, n’offrant à son pauvre estomac qu’un malheureux bout de pain. Néanmoins fière de ne pas avoir menti à son Min Wan, il souriait comme un enfant heureux jusqu’à ce que ce dernier lui réponde « Je ne sais tellement pas quoi te répondre que je vais quand même t’emmener manger, petit ! Quelques calories en plus ne risqueront pas de te tuer ! » Oh non, pas manger. Il n’en avait pas envie, même après ce foutu malaise. Puis en plus, face à Min Wan, pas le choix, il allait bien devoir porter quelques aliments à sa bouche, il le connaissait, et savait comme il pouvait être autoritaire lorsqu’il le voulait. En même temps, il n’était sans doute pas flic pour rien. Il ne lui répondit pas, évitant toute promesse qu’il ne pourrait pas tenir, car même si il en avait la volonté, peut être qu’il n’arrivera pas à avaler quoi que ce soit.

Alors histoire d’éviter de continuer à parler du sujet qui fâche. Sang Jun décida de lancer son ami sur un autre terrain, beaucoup moins glissant cette fois-ci, à savoir son métier. Cela se voyait que Min Wan aimait ce qu’il faisait. Sang Jun espérait vraiment trouver un métier qu’il lui plaira autant. « Oui je travaille toujours de nuit, c’est mon quart de travail préféré en fait parce que justement, la meilleure action se passe la nuit, c’est connue ! Et puis, il fait plus frais que pendant le jour et je dois l’avouer, moi et la chaleur on est loin d’être très compatible ! » Sang Jun admirait tant son grand frère de cœur. Policier, quel métier honorable. En plus, il était drôlement courageux. Tout son opposé en fait. Patrouiller comme ça, la nuit, dans des coins pas forcément bien fréquentés, il aurait trop peur à sa place. En même temps, dans le genre peureux, on ne faisait pas pire que lui. Sang Jun a peur de tout. Des chiens, des chats, du noir, et la liste est encore longue.

« T’es un peu comme un super-héros en fait ! C’est trop cool. » Lança-t-il sur un ton enjouée et enfantin. « Les filles doivent beaucoup t’aimer hein ? »

Ah les filles. Quel sujet tout aussi tabou pour le jeune garçon. Autant cela ne le gênait pas d’entendre parler des histoires des autres, autant il n’aimait pas quand on lui retournait la question. Car évidemment, c’était gênant d’admettre que l’on a aucune expérience à presque dix-huit ans. Aussi loin qu’il s’en souvienne, il n’a jamais été amoureux. Si, peut être une fois, et la demoiselle l’a rejeté car c’était à l’époque où il était la victime de ses camarades. Depuis, il n’avait plus jamais ressenti de petits papillons dans le ventre, et quelques fois, il trouvait que c’était mieux ainsi. De ce qu’il lisait dans les romans, l’amour était un sentiment dangereux.

Min Wan le déposa sur le siège du passager, et aussitôt le jeune homme attacha sa ceinture, posant ses mains sur ses cuisses recouvertes d’un jean complètement trempé. Il attendit patiemment que Min Wan se change, regardant les gens marcher sur le trottoir avec un petit sourire. Il avait certes fait un malaise, et même si il n’en montrait rien ça n’allait pas vraiment mieux, mais il était heureux. Heureux car il allait passer une partie de la nuit avec Min Wan, et que, même si ils s’aimaient beaucoup, à cause du travail de ce dernier, et parce qu’il avait une vie aussi, ils se voyaient bien trop rarement à son goût. Or, il adorait être avec lui, ce n’était pas comme avec sa sœur, et il avait l’impression d’être un adolescent normal à ses côtés. « Je t’ai manqué ? » Sang Jun afficha un grand sourire, et en hochant la tête lui répondit :

« Evidemment que tu m’as manqué monsieur le policier ! »

La voiture démarra, et Sang Jun choisit ce même moment pour sortir son portable de sa poche. Il composa le numéro de la maison, et sourit en entendant dès la deuxième sonnerie la voix de sa mère. Il lui expliqua la situation, omettant volontairement de parler de son malaise, puis raccrocha. Elle ne s’inquiétait jamais lorsqu’elle le savait avec Min Wan. En même temps, pourquoi s’inquiéter lorsqu’on sait que son fils est en compagnie d’un policier. Après quelques minutes, la voiture s’arrêta, et la le stresse fit son appariation. Son estomac se noua, et il ravala sa salive en regardant l’enseigne du restaurant. « Nous ne partirons pas d’ici tant que je ne t’aurai pas vue manger, compris ? Je suis très sérieux. » Il tourna sa tête vers Min Wan, avec une petite mine, le teint peut être encore plus livide qu’auparavant. Aïe, aïe. Il allait devoir manger. Il se détacha à son tour, et ouvrit la portière. Cependant, Min Wan ne le laissa pas poser un pied à terre le reprenant dans ses bras. Chose qui l’arrangeait plutôt. Ainsi, il fut porté à l’intérieur du restaurant puis jusqu’à une table. Il ravala sa salive lorsque la serveuse déposa les menus. Oh, pourquoi, pourquoi était-il comme ça ? Pourquoi n’était-il pas comme les autres ? « Et ne prend pas n’importe quoi, sinon je commande pour toi et tu ne risques pas d’apprécier ! » Sang Jun se mordit doucement la lèvre alors que son regard parcourait la carte. N’osant pas relever les yeux vers Min Wan, il murmura faiblement quelque chose.

« Min Wan, j’ai déjà mangé je te dis .. »

Mais à voir le regard de Min Wan, ce dernier n’avait pas l’intention de le laisser s’en sortir aussi facilement. Alors Sang Jun se cacha un peu plus derrière la carte, et chercha un plat où il n’y aurait pas trop à manger. Une salade non ? Ça ne fait pas grossir ça. Oui mais c’est pas top à manger si déjà on a du mal avec la nourriture. Il posa la carte dans le sens de Min Wan, et posa son doigt sur un plat de nouilles accompagné de légumes avant de ranger ses mains sous la table.

« C’est pas très gentil de me forcer à manger. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t313-the-world-is-perverted-park-sang-jun


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: don't let me fall - pv. song min wan.   

Revenir en haut Aller en bas
 

don't let me fall - pv. song min wan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
once upon a time :: seoul; :: Apgujung ★-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit