AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 The Hangover, part 2.5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Kang Shi Hyuk


Pseudo : Alex
Avatar : G.O
Messages : 29
I'm a member since : 29/05/2011

MessageSujet: The Hangover, part 2.5   Dim 5 Juin - 18:55

Connaissez vous ce lourd sentiment qui vous ronge lorsque vous vous réveillez au lendemain d’une cuite ? Ce curieux pêle-mêle de surprise, de crainte, de culpabilité et souvent de honte qui vous donne envie de vous jeter tout nu du haut d’une falaise. Et bien pas Shi Hyuk. Couché sur le par terre glissant de son nightclub, le bonhomme avait la bouche entrouverte duquel coulait un long filet de bave et ses yeux vides fixaient les lumières de son plafond, le bonhomme eut tout le mal du monde à atteindre la poche droite de son pantalon dans lequel se trouvait son carnet. Son « trésor », comme il aimait le répéter; Un cahier à la couverture imperméable sur lequel il écrivait tout ce qu’il faisait, même lorsqu’il était torché. Lui faisant éviter les mauvaises surprises qui attendaient quelques heures, ou jours, pour lui tomber sur la gueule.
Shiki ( c’est ainsi que le surnommait son père ) prit une bonne trentaine de secondes pour se redresser. Pour être franc, il était encore quasi-totalement déconnecté de ce monde et l‘effet escompté des deux baffes qu‘il s‘était lui-même infligés se faisait désirer. Mais lorsque l’esprit et le corps du gérant ne refirent plus qu’un, il tira la gueule ( et se colla une troisième baffe, espérant que ce qu‘il voyait n‘était que le fruit d‘un mauvais rêve ). « Carnage » était un mot tendre pour décrire le champ de bataille dans lequel il se trouvait. Le natif de Busan décolla sa main gauche suintante de gerbe, du sol en affichant une mine dégoutée. Avant de sortir son cahier de sa poche. Après cinq secondes d’appréhension, il l’ouvrit; Et ses sourcils prirent des courbes bizarres lorsqu’il remarqua qu’il n’y avait rien d’écrit de plus. Même si découvrir les conneries qu’il avait fait la veille, ça faisait un peu cliché cinéma, ça s’annonçait marrant.

Le patron du Wicked wench nightclub se releva en s’essuyant sa main dégueulasse sur sa chemise crade et s’avança vers le bar derrière lequel se trouvait un de ses nombreux employés. Ce dernier fit un petit signe à son boss qui galéra pour s’assoir sur une des rares chaises hautes encore en place. « Un scotch, steplait. Besoin de décuver un peu, la… » marmonna Shi Hyuk avec une voix rauque, ses cordes vocales étant visiblement en vrac. « Il s’est passé quoi, hier soir… ? » osa demander le bientôt trentenaire après avoir contemplé une deuxième fois les locaux en ruine. Les trente minutes qui suivirent furent donc un long monologue du pauvre barman qui tenta tant bien que mal de résumer les évènements de la veille.
« Donc en gros, j’ai bu, j’ai embrassé la petite copine d’un mec, ce même mec m’a poursuivit avec sa bande de pote dans tout le quartier, j’ai utilisé un policier comme bouclier, potentiellement orchestré une incendie dans une boîte de nuit rivale et repeint les murs de mes toilettes de ma gerbe ! » résuma le « pirate », les deux bras posés sur le comptoir, le verre déjà vide. N’importe quel homme censé et normalement constitué aurait été envahi par la honte après avoir écouté tout ça. Mais c’était se méprendre de Shiki de le croire censé et normalement constitué. Son sourire grimpa jusqu’à ses oreilles à la fin de l’histoire. « Nice ! » lança-t-il dans un anglais presque parfait, content de ses déboires d’hier avant d‘ajouter : « Mais ça a bien brûlé ? Je leur avait dit, que le côté retro avec le bois c’était pas terrible… »
« Aucune idée ! Mais on verra ça sur le journal demain, j’imagine. Au pire tu peux demander à la blonde qui t’accompagnait ! »

C’est après son troisième shot que le « capitaine » quitta sa confortable chaise pour se diriger vers la sortie ( non sans demander à ce qu‘ils refassent une beauté au club ), désireux de rejoindre son appartement en haut pour se doucher et se reposer avant la folle nuit qui l’attendait. Mais ses pensées allaient à présent sur ladite blonde qui l’aurait peut-être accompagné la veille. Mais, laquelle ? Shi Hyuk connaissait des demoiselles aux cheveux platines en pagaille et son esprit était tellement embrumé qu’il n’arrivait à se rappeler de quoi que ce soit. Arrivé dans son appartement, il balança ses fringues dans la machine à laver et se balada tout nu jusqu’à la salle de bain. Pas besoin de détailler la suite, il s’est douché puis s’est endormit.
Et il s’est réveillé tard. Très tard. Se rhabillant à la va vite, Shiki quitta son appartement et rejoignit son « lieu de travail », grommelant dans les escaliers qu’il passait décidemment trop de temps entre les deux. Le videur le laissa passer comme à l’accoutumée, sous les regards envieux des couples qui attendaient dehors et il retourna au bar, où il commençait et finissait généralement ses journées. Et assit sur la même chaise que le matin, le « capitaine » se mit à parler, racontant ses épopées dans les rues de Séoul au barman ( et d’autres clients ) qui buvait toutes ses paroles ( l’alcool aidant, effectivement ). Et lorsqu’il remarqua la présence de Jane, il ne put s’empêcher la fixer. Avant d‘esquisser un grand sourire : « Well well well. Regardez qui voila ! Comment ça va, ma petite… J… June ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t137-kang-shi-hyuk-fini http://onceuponatime.forumactif.fr/t152-shyuk-yakuza-boy
 

The Hangover, part 2.5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
once upon a time :: seoul; :: Apgujung ★ :: the Wicked Wench (nightclub)-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit