AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 ;infect me with ur love&fill me with ur poison. ★

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Huang Mei Xi


Pseudo : yoona.
Avatar : kim hyun ah.
Messages : 22
I'm a member since : 03/06/2011
Age : 25
Mood : overwhelming.

MessageSujet: ;infect me with ur love&fill me with ur poison. ★   Ven 3 Juin - 17:51


peter pan&tinkerbell.
I want to lock you up in my closet, where no one's around. I want to push your hand in my pocket, because you're allowed. I want to drive you into the corner, and kiss you without a sound; I want to stay this way forever, I'll say it loud: now you're in and you can't get out. I can make you feel all better, just take it in and I can show you all the places, you've never been and I can make you say everything, that you never said. And I will let you do anything, again and again; now you're in and you can't get out. you make me so hot, make me wanna drop. you're so ridiculous I can barely stop, I can hardly breathe. you make me wanna scream, you're so fabulous. you're so good to me, baby.


tenue;
    Le jour avait à peine pointé le bout de son nez que la jeune femme était déjà debout. Éveillée par les pleurs d'un nourrisson dont le petit ventre criait famine. Elle ne savait pas trop pourquoi l'idée saugrenue de dormir à côté de ce nouveau-né lui était venu en tête, mais ce qu'elle savait, c'était qu'elle n'était pas prête de recommencer de si tôt. Il y avait une légère différence entre adorer les enfants, et venir à manquer de sommeil pour eux. Ronchonne ? Un peu. Là voilà qui berçait l'enfant entre ses bras dans la cuisine. Dernièrement, elle avait eu vent de rumeurs dans un pays voisin où des parents un peu fou avaient eu l'idée d'enfermer leurs enfants dans un congélateur, les rendant ainsi encore plus beau, durs, et froid qu'une glace elle-même. Et c'est en zieutant successivement le congélateur et le bébé qui ne cessait de pleurait qu'elle comprit l'espace d'un instant le geste de ces pauvres fous de parents. Pas qu'elle le ferait un jour – loin de là – mais la longueur de sa nuit avait été assez courte pour qu'une envie de meurtre n'effleure son esprit, sans jamais le faire évidemment. Il y avait deux choses que la belle aimait dans la vie – hors mis Blake – et c'était bien les enfants ainsi que son précieux sommeil. Or, quand on lui retirait un des deux, elle devenait rapidement grognonne et ce, même si c'était le second qui en était la cause. Vous ne la verrez que rarement se lever à quatorze heures et être parfaitement zen et reposée, loin de là, elle ira blâmer quelqu'un de ne pas l'avoir réveillée plus tôt. Pourquoi ? Mais parce qu'elle est chiante, voyons, quelle autre excuse peut-on trouver au comportement de cette femme en devenir ? Quand on se rendait compte que d'ici trois jours elle ferait vingt-ans, c'était à ne pas y croire. Elle avait plus la maturité d'une enfant de six ans qu'une de bientôt vingt ans. Et c'était certainement pour cette raison qu'elle se sentait si proches de tous les enfants de l'orphelinat … et aussi de Blake. Comme si le bébé avait reçu ses ondes très négatives, il cessa progressivement de pleurer, laissant un petit sourire prendre naissance au coin des lèvres de la belle blonde dont les cernes s'étendaient jusqu'à ses joues. Cinq heures trente-six, voilà l'heure qu'affichait son téléphone portable. Elle souffla, laissant son souffle aller sur le visage du petit qui se mit à rire doucement – pour son plus grand étonnement – il n'y avait pas à dire : sa nuit avait été très très très courte. La cause ? Un autre bambin qui, lui, n'avait pas voulu dormir avant trois heures du matin. Ceci combiné au fait qu'il fallait approximativement une heure pour que la jeune femme ne parvienne à trouver le sommeil … Comprenez ses envies de meurtres à l'égard de Mi Hee – la petite. Toutefois, Mei Xi se contenta simplement de lui faire réchauffer son biberon et de lui enfourner dans la bouche pendant qu'elle tentait vainement de rester éveillée. Malheureusement pour la belle blonde, les quelques minutes qui suivirent ne lui permirent pas de rester tranquille dans le calme le plus complet puisque d'autres enfants vinrent dans la cuisine, doudou en main, se frottant les yeux, prétextant avoir vu le croque-mitaine sous leur lits. Secouant sa tête et agitant ainsi ses cheveux sur ses épaules, la directrice adjointe se leva encore une fois, se dirigeant cette fois vers une grande salle dotée d'un canapé et d'une grande télé. Elle les installa rapidement, mettant le nourrisson dans les bras d'un autre avant de se diriger vers la cuisine et leur préparer un déjeuner chacun. Pourquoi ? Simple envie. Ou les seules dix minutes de gentillesse qu'elle eut pour la semaine à venir. Et ce fut vers les sept heures du matin qu'une nouvelle vague de petits se levèrent, prêts à regarder des dessins animés aux slogans douteux et visant à les faire parler derrière leur télé. Le plus ironique dans tout cela ? La naïveté des enfants qui croyaient réellement que la petite fille au sac à dos douteux les entendait réellement. Parfois cela se faisait dans la plus grande des sérénités, parfois les réponses différentes fusaient à tel point que certains d'entre eux étaient prêts à se battre pour prouver que leur réponse était la meilleure, ne se rendant pas compte que le film continuait à tourner derrière eux. Mais elle n'aurait su dire si sa mauvaise humeur déteignit sur tous les enfants ou non, toujours était-il qu'aucun d'entre eux ne bougea, restant calmement assis à regarder la télévision, sirotant leurs bol de lait avec des yeux plus gros encore que les fois où des feux d'artifices s'offraient à eux. Tant mieux, après tout … Oui, enfin … Jusqu'à ce qu'un petit ne décide subitement de se lever, marchant pied nu sur un légo n'ayant pas été rangé la veille, se mettant à hurler comme s'il était au bord de l'agonie. Affolant tous les autres et réveillant Mi Hee de plus belle qui recommença à hurler. Mei Xi laissa tomber sa tête contre un mur, soupirant si fort que le mur aurait pu tomber.

    Non, aujourd'hui n'était pas sa journée.

    Malheureusement pour elle, la fin de sa matinée ne passe pas plus vite, ni plus calmement. Entourée de gamins qui n'arrivaient pas plus haut que son bassin et qui faisaient encore plus de bruits que des tennis men se renvoyant la belle, ses cernes ne firent que s'agrandir davantage. Autant dire que son teint n'avait plus rien de son habituelle peau fraiche et lisse. Elle approximait plus le visage d'un zombie sortant tout droit de terre plutôt que d'une belle jeune fille respirant la vitalité et sur le point de faire ses vingt ans. D'ailleurs, à ce sujet, elle se demandait bien si quelqu'un allait lui faire un cadeau ? Vingt ans, ce n'était pas rien après tout, non ? C'était la première année où notre âge atteignait la vingtaine pour une bonne dizaine d'année, avant d'atteindre la trentaine, la quarantaine, la cinquant – STOP ! N'allons pas plus loin. Elle allait finir par déprimer si elle continuait sur ce terrain-là. N'empêche qu'elle se demandait bien si les enfants allaient lui faire un beau dessin, ou si ses amis viendraient la voir, ou si elle allait avoir une fête surprise ou … ou si Blake avait fais quelque chose ! … Minute, il était obligé d'avoir fait quelque chose, n'est-ce pas ? Après tant d'années passées ensemble, il devait avoir fais quelque chose, non ? … probablement pas. Comme tout enfant, il ne devait pas retenir ce genre de choses. Non, au final la belle était persuadée de ne rien avoir même si elle voulait tant qu'au moins une seule personne y ai songé. ah. Prise de tête. Tout n'est plus que prise de tête, c'est encore pire lorsque nous sommes adultes. Elle était prête à parier que si ce crétin de Yang était là, il lui répondrait; « mais alors, ne grandis pas! ». Plus facile à dire qu'à faire. Elle soupira, son souffle s'échappant sur son bras, la faisant frissonner. Il était quatorze heures, elle était dans un bain rempli de mousse, et c'est toujours dans des moments pareils que ses pensées s'échappent et se perdent elle ne savait trop où. Quand elle faisait preuve de responsabilité l'espace de quelques secondes, quand elle prenait réellement conscience qu'elle n'était plus une enfant … C'était un moment qu'elle haïssait. Mais sa vie avait défilé beaucoup trop vite alors qu'elle ne s'en était pas rendue compte, et elle devait prendre son destin en main. Ne serait-ce qu'un tout petit peu. Ou lui donner un petit coup de pouce. Oui, mais comment ? À à peine vingt ans sa carrière professionnelle était déjà parfaitement accomplie, la seule chose qu'elle pouvait faire de mieux c'était monter en grade et prendre la place de Blake – ce qu'elle ne désirait absolument pas. Elle était bien en tant qu'adjointe, et même si elle aurait pu être plus riche que riche, elle utilisait la moitié de sa paie pour rendre l'orphelinat encore plus agréable pour les enfants. Tous ces jouets, les consoles, les écrans plasmas et toute autre sorte de haute technologie n'avait pas été offert par l'orphelinat, loin de là, c'était juste de la part de Mei Xi. Pourquoi ? À part des habits, elle n'avait rien à acheter – ou pratiquement rien. Elle vivait à l'orphelinat, y mangeait avec les enfants … Alors au final, sa paie ne servait pas à grand-chose. Elle préférait l'utiliser pour rendre la vie des enfants plus agréables, ou pour que les autres n'aient pas cette image si grise et si froide mais plus comme un endroit chaleureux et convivial. Une grande famille. Un grande famille non liée par le sang. Mais dans le fond, c'était beaucoup plus important qu'un quelconque lien sanguin. Même. L'on avait parfois tendance à plus s'entendre avec des gens ne faisant pas partie de notre famille que l'inverse. Vérité vraie. Que lui restait-il donc, à cette belle blonde ? L'envie de retrouver ses parents ? Non, pas encore. Elle avait encore leur lettre avec leurs coordonnées à l'intérieur, ou du moins, les coordonnées qu'ils avaient il y a pratiquement vingt ans de cela, mais l'envie de les voir ne se faisait pas pressante, elle vivait bien sans eux, elle se débrouillait à merveille, comme elle l'avait toujours fais jusqu'ici. On dit que dans la vie d'un homme, il ne faut que trois choses essentielles à son bonheur; la réussite professionnelle, la popularité, et la réussite affective, évidemment. Ceci la fit grimacer. Réussite affective ? On ne pouvait pas dire que sa vie amoureuse était complète. Même si elle multipliait les évidences quand au fait qu'elle était clairement amoureuse de monsieur Yang, celui-ci continuait à jouer la sourde-oreille, n'y voyant rien, ne comprenant rien, n'entendant rien … Il l'exaspérait tant parfois ! Mais elle l'aimait tant. Nouveau soupir qui la fit frissonner, bien. Là voilà sa détermination. Il faut qu'elle lui ouvre les yeux, et ce même si cela signifie qu'elle doit utiliser la manière forte !

    Mei Xi sortit de son bain, s'habillant de la manière la plus quelconque qu'elle put trouver dans son placard, et mit précisément une heure et treize minute à se préparer, à paraître parfaite, et veillant à ce que son visage ne trahisse aucunes imperfections. Elle eut besoin de passer quelques coups de fils rapidement, et se pointa au milieu de ses enfants, demandant comment ils la trouvaient, et tous lui répondirent par un « wouah » qui la satisfait hautement. Et quand certains osèrent lui demander pourquoi elle s'était faite si jolie, elle répondit simplement que c'était pour Blake, comme si c'était naturel. Comme si c'était normal. Et tous lui répondirent par un « oh » prouvant qu'ils étaient, eux même, habitués à ce que la belle multiplie les efforts pour plaire à son collègue et ami. Et ce fut vers les dix-huit heures qu'elle envoya un texto à ce dernier; « Blake, BLAKE BLAKE, BLAKE. VIENS VOIR CA. C'est terrible, pleins de petits ! Dans la rue ! Tout seuls ! Faut que tu viennes m'aider, je sais pas quoi faire ! Où ? En plein dans Apgujung, devant un night club ! Mais c'est terrible, bouge tes fesses ! ». Mensonges, mensonges. Oh et puis zut ! Il y avait des bons et des mauvais mensonges, le faire venir pour un prétexte bidon était un BON mensonge. Ce qu'elle avait osé faire ? Louer le nightclub à elle toute seule pour ce soir. Elle toute seule ? Naaan. Pour Blake aussi. Il ne saura pas résister, il ne saura pas dire non, n'est-ce pas ? Elle se posta à l'angle de la rue, attendant sagement que le jeune homme pointe le bout de son nez. Et une fois qu'il fut là, elle passa par derrière lui, posant ses mains à plat sur son dos avant de le pousser jusqu'à l'intérieur du club, n'écoutant qu'à peine ses interventions s'il y en eut.
      « Blake, Blake, Blake. J'ai menti. Pas d'enfants abandonnés, juste toi et moi, qu'on passe une soirée ensemble et agréable, parce que ça fait un long moment qu'on a pas eu de petits moments privilégiés et que j'ai passé une affreeeuse nuit. Des objections quant à mon kidnapping ? ♥ » Débita-t-elle à une vitesse affolante, ne lui laissant pas le temps de répliquer. Elle laissa dépasser sa tête sur le côté, cherchant son regard des yeux en lui souriant gentiment. « Tu n'as pas d'objections, hein ? ♥ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t186-follow-mechange http://onceuponatime.forumactif.fr/t193-i-will-be-your-superstar

child admin

avatar

Yang Blake


Pseudo : Michiyo
Avatar : Nichkhun Horvejkul
Messages : 237
I'm a member since : 27/03/2011
Mood : Memories

MessageSujet: Re: ;infect me with ur love&fill me with ur poison. ★   Sam 4 Juin - 0:42

Blake & mei xi ♥
« you make me angry but i think that .. i love you ♥ »


tenue;

    L’aube. Les fins rayons du soleil traversant le peu d’espace libre de ses stores afin de venir chatouiller son doux visage de leur douce lumière. Se frottant vigoureusement les yeux, le jeune coréen sortit délicatement ses jambes de sous ses draps tout en restant toutefois allongé sur son lit. Les yeux toujours fermé , il tapa sur la télécommande trônant sur sa table de chevet , lançant ainsi ça chaîne hifi. Pas de bruit de disputes , de pleurs , de rires , aucun signe de mei xi et encore moins dora parlant en anglais. Se relevant soudainement , il tourna la tête dans tout les sens cherchant des yeux l’un de ses enfants. Personne. Il lui fallut une bonne dizaine de minutes avant de se rendre compte qu’il était chez lui, qu’il s’agissait de son jour de repose et que donc l’orphelinat était géré par mei xi et yumi, toutes les deux seules. Saisissant son portable , il y entra le numéro de la jeune chinoise avant de se rendre compte de l’heure. 5h43. Elle dormait peut-être .. Enfin non sûrement pas , d’ailleurs elle n’avait pas du beaucoup dormir, une raison pour ne pas la réveiller si elle dormait ou ne pas la déranger si elle s’occupait des enfants . Soufflant tout en laissant sa tête s’écraser contre son coussin , blake ferma les yeux tentant de se rendormir. «  Hey Barbie, ah, ah, ah, are you into black men? He- hey hey hey Barbie! Hey I can be your black Ken Wow! 'Cause once you go black, you never go back She wore her hair black, with curls in the back Then she threw that ass back, back, back Then I fell to the mat, and after that Everything went black . » La chaîne stéréo, encore une fois il avait complètement oublié de l’éteindre. Balançant en vain un coussin dessus - alors que la commande se trouvait juste à côté de sa tête - , le jeune directeur sauta en dehors de son lit. Enfantin, gamin , complètement barré il se mit à sauter dans tout les sens agitant les bras de droite à gauche en remuant la tête dans tout les sens. Drôle de manière de se réveiller me diriez-vous , surtout un jour de repos où quiconque de normal aurait profiter de quatre à cinq heures de repos en plus des heures habituelles. Mais ce n’était pas quelqu’un de normal et encore moins un adulte , blake était tout bonnement un gamin qui se levait tôt et se couchait tard , ces journées se composaient en général de bêtises , de jeux d’enfants et d’affection , des choses que seuls des enfants étaient capables de faire. Non que les adultes ne soient pas doués , disons surtout qu’il ne voyait que leur propre intérêt avant celui de leurs enfants , « ça coûte trop cher ! », «  ne pleure pas , on nous regarde » , « les fessés sont interdites c’est passable de prison ». Ah ouais et depuis quand une fessée allait tuer un enfant , sérieux on est pas aux pays des Bisounours . Bon d’accord , le directeur yang était un véritable Bisounours mais il lui arrivait de punir les enfants ainsi que de leur mettre des fessée , en particulier lorsqu’ils s’insultaient entre eux ou quand « je ne sais pour quelle raison » ils se rebellaient et haussaient la voix sur mei xi ou yumi. En dehors de ça , il fallait avouer qu’il n’avait pas énormément d’autorité, il laissait ça aux femmes . Tout en dansant , il ouvrit ses stores. Bougeant son popotin en rythme il ne se rendit pas immédiatement compte que sa veille voisine le fixait tout en souriant. Pouah, s’inclinant subitement , il sortis de la chambre en courant tout en cachant son corps alors vêtus d’un simple caleçon. Arrivé devant son réfrigérateur , il ne lancina pas sur la dose de miel pops qu’il noya dans un bon demi litre de lait avant d’aller s’avachir devant la télé. « Chipeur arrête de chipper ! Chipeur arrête de chipper ! Chipeur arrête de chipper ! » La bouche pleine , le jeune yang s’amusa a répéter ces phrases qu’il disait tout les matins avec les enfants. «  Tu entends ce bruit ( BEHHH ) de quel animal s’agit-il ( BEHHH ) ? » , «  C’est mei xi ? » A ce souvenir , blake éclata subitement de rire. L’une des petites filles de l’orphelinat âgé d’environs cinq ans et relativement proche de la jeune chinoise , avait tout simplement cru que la jeune directrice assistante était dans la télévision en train d’imiter un mouton. Hilarant, d’ailleurs il n’avait pas été le seul à rire, les adolescents encore présent à l’orphelinat n’avait pu retenir leurs fou rires et les plus jeunes avaient tout bonnement suivis le mouvement même si la plupart d’entre eux n’avaient rien compris . A ce souvenir , le jeune homme se rendis soudain compte que l’anniversaire de la jeune femme avait lieu dans trois petits jours soit dans très peu de temps , hors il n’aurait probablement pas le temps d’aller lui acheter quoique ce soit dés le lendemain. Regardant l’horloge du salon , le coréen fut surpris de voir qu’il était déjà dix heure et qu’il avait donc passé près de quatre heure à regarder les dessins animés et à manger. C’est donc motivé qu’il s’inséra dans sa douche afin de se préparer par la suite à aller en ville.

    Qu’allait-il bien pouvoir lui offrir ? Ce n’était plus une gamine et elle allait avoir vingt ans puis n’oublions pas qu’il s’agissait d’une très belle femme et que ce n’était pas avec un morceau de chiffon ou un bijoux à trois euros qu’il allait lui montrer la valeur qu’elle représentait à ses yeux. D’ailleurs quel mot pouvait-il poser sur leur relation ? Frère et sœur , meilleures amis , collègues … ? Il n’en savait rien et le simple fait d’y penser lui donnait mal au crâne. Une chose était sur , il tenait à elle et ne se voyait pas un seul instant vivre séparer d’elle , d’ailleurs il ne pouvait même pas imaginer la jeune femme avoir un petit ami. Inimaginable , indésirable , énervant, non il ne pourrait le supporter. Mais cela signifiait-il pour autant qu’il aimait la jeune chinoise ? C’était encore trop confus pour lui. Secouant la tête tout en s’extrayant de sa cabine de douche, il enfila rapidement un ensemble avant de se coiffer et de se parfumer correctement. Peut-être passerait-il faire un petit coucou aux enfants après sa petite séance shopping.

    C’est donc dans les environs de midi qu’il atteignait enfin le centre commercial d’insadong. Blake se dirigea immédiatement dans le magasin féminin le plus chic de Séoul, il ne voulait tout simplement pas chercher pendant des heures dans des centaines de magasins alors qu’il savait parfaitement qu’il trouverait son bonheur dans celui-ci. A peine eu t-il fait un pas dans la boutique qu’une jeune vendeuse vint l’accueillir de manière respectueuse , lui proposant ses services. Il lui fallut tout simplement décrire la jeune chinoise avant que la vendeuse ne demande à trois de ses employés d’aller se vêtir de trois tenues qui pourraient convenir à mei xi . S’installant sur l’un des fauteuils de la boutique , il regarda les jeunes femmes défiler plusieurs fois devant lui en n’ayant de cesse de secouer négativement la tête . Trop banal , trop coloré , trop vêtu , trop court , trop dévêtu , trop vieillot , trop enfantin , trop masculin , trop salope . C’est donc après deux heures de batailles acharnées que l’une des jeunes femmes su attirer son attention. Une robe bustier blanche à volant vertical, ouverte dans le dos. Très classe, très sexy et très féminin, exactement ce qu’il désirait pour son amie. C’est donc en souriant qu’il demanda à ce qu’on lui en fournisse une neuve en taille 36, car oui il connaissait parfaitement la taille des vêtements de la chinoise, depuis le temps qu’il la connaissait cela aurait été insultant envers elle qu’il ne le sache pas. S’accoudant à un présentoir , il examina les colliers qui y trônait tandis que l’on s’occupait délicatement de la robe . Des prix exorbitant , d’ailleurs la robe valait son prix mais il en avait largement les moyens , chose dont il se vantait que très peu. L’argent n’achète pas autrui . Ses yeux se posèrent subitement sur un collier à nœud montblanc , le même qu’il avait vu porté par Elsa Patay lors du festival de cannes c’est donc excitée qu’il demanda à ce que l’on lui emballe aussi.

    Quelques minutes plus tard , après avoir faite chauffé sa carte bleu , c’est en souhaitant monter dans sa voiture qu’il sentit son portable vibre dans la poche arrière de son pantalon. Mauvais pressentiment, il ne lui fallut pas plus d’une minute pour lire le message que venait de lui envoyer mei xi . «  Blake, BLAKE BLAKE, BLAKE. VIENS VOIR CA. C'est terrible, pleins de petits ! Dans la rue ! Tout seuls ! Faut que tu viennes m'aider, je sais pas quoi faire ! Où ? En plein dans Apgujung, devant un night club ! Mais c'est terrible, bouge tes fesses ! » Ne prenant même pas la peine de répondre au message de la jeune femme , il démarra en trombe afin de la rejoindre devant le night club. Mais que faisaient-il là bas ? Ne devrait-elle pas être à l’orphelinat ? Décidemment il ne pouvait pas se passer une journée sans qu’il y ai un accident, pourvus qu’aucun des enfants ne soient blessés. Se garant à la « one again a bistoufly » avant d’accourir vers mei xi , ses achats en mains. Tournant la tête de droite à gauche , il se rendit toutefois rapidement compte de l’absence d’enfants devant le night club. Se mordant l’intérieur de la joue , il plissa les yeux avant de poser son regard sur la jeune chinoise. C’était quoi cette comédie ? « Blake, Blake, Blake. J'ai menti. Pas d'enfants abandonnés, juste toi et moi, qu'on passe une soirée ensemble et agréable, parce que ça fait un long moment qu'on a pas eu de petits moments privilégiés et que j'ai passé une affreeeuse nuit. Des objections quant à mon kidnapping ? ? » Elle l’avait poussé à l’intérieur du nightclub sans qu’il n’y prête réellement attention, trop étourdie par le mensonge qu’elle lui avait dis. « Tu n'as pas d'objections, hein ? ? » Pas d’objections, pas d’objections elle était bien gentille la petite. Oh il n’était pas souvent énervé après tout c’était un gamin mais là ce qu’elle venait de faire dans le seul but qu’il s’intéresse à elle ça , ça l’énervait. La saisissant par le bras de manière à ce qu’elle lui fasse face , il la fixa les yeux plissaient ne trouvant même pas les mots pour exprimer sa colère.

    « mei xi .. C’est quoi cette connerie ? Ils sont où les enfants ? Ne me dis pas qu’il n’y a que yumi pour s’occuper d’eux , j’espère au moins que tu as appelé l’une de nos intérims pour venir l’aider. Non mais tu te rends compte au moins de la frayeur que tu viens de me faire ? Et si j’avais eu un accident de voiture en venant , tu y as pensé au moins ? » Oui bon là pour l’accident de voiture , il allait dans les extrêmes mais disons que c’était sur le coup de la colère, histoire de la faire un peu culpabiliser. Se laissant tomber sur la banquette la plus proche , il souffla légèrement tout en la regardant. Puis pourquoi était-il dans un night club qui était en plus vide ? C’était louche très louche. « Ah, et tu prendras aussi le temps de m’expliquer pourquoi tu m’as trainé dans un night club … vide . » Sur ces mots il s’avachissait encore plus sur la banquette tout en la fixant avec cet air provoquant et gamin qu’il adoptait si souvent. Parcequ’au final même si le geste de la jeune fille l’avait mis en colère, il restait toutefois très curieux envers les raisons de celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Huang Mei Xi


Pseudo : yoona.
Avatar : kim hyun ah.
Messages : 22
I'm a member since : 03/06/2011
Age : 25
Mood : overwhelming.

MessageSujet: Re: ;infect me with ur love&fill me with ur poison. ★   Mar 7 Juin - 22:42

    L'on pourrait possiblement penser que notre jeune et jolie Clochette serait profondément blessée du fait que le jeune homme finisse par s'énerver par sa faute alors qu'en réalité elle voulait juste attirer son attention; mais en fait pas du tout. N'ayant qu'à peine écouté ce qu'il avait eu à lui dire, son regard resta inévitablement fixé sur les petits ( enfin … ) paquets qu'il tenait entre ses doigts. Elle plissa le nez, closant à moitié ses yeux comme si cela pouvait ajuster sa vue, puis tenta de percer ce qu'il devait se trouver dans les paquets qu'il tenait dans ses mains. Faisant mine de ne pas s'intéresser réellement à ce qu'il pouvait se contenir à l'intérieur, la jeune femme reprit rapidement ses esprit, posant de nouveau ses yeux sur Blake. Furibond, oh oui, il semblait l'être. Mais l'était-il réellement ? Oh, elle n'en savait rien, et visiblement cela ne devait pas être le cas puisqu'il venait tout juste de s'assoir sur le fauteuil l'air de rien, comme si c'était parfaitement normal. L'air las. La blondinette haussa les épaules, elle avait bien conscience qu'il ne lui en voudrait pas bien longtemps, et puis … il ne pouvait tout simplement pas lui en vouloir avec l'argument de choc qu'elle tenait là, n'est-ce pas ? Cela faisait une éternité qu'ils ne s'étaient pas réunis seuls à seuls. Juste tous les deux. Pour passer un agréable moment ensemble … enfin agréable, cela dépendait des points de vues. Ce que la jolie demoiselle avait en tête pourrait plaire à n'importe quel homme. Le problème étant que Blake était très loin d'être n'importe quel homme. Aussi loin qu'elle se souvienne, il n'avait jamais eu une relation sérieuse pour la simple et bonne raison qu'il était trop « enfantin » pour pouvoir bâtir quelque chose d'aussi sérieux que toutes les grandes personnes « normales » veulent. Hors mis le fait qu'elle avait passé toute son enfance à ses côtés, c'était exactement pour cette raison qu'il lui plaisait tant. Il était décalé, différent … Et vu tout le temps qu'ils avaient passé ensemble et pendant lequel il l'avait supportée sans jamais s'essouffler, la belle estimait que c'était une preuve assez suffisante pour expliquer le fait qu'ils étaient faits l'un pour l'autre, non ? Des femmes ne supportaient pas son côté enfantin, des hommes ne supportaient pas le caractère trop compliqué de la jeune chinoise. Et pourtant, les deux amis s'entendaient à merveille. Qu'est-ce qu'il fallait davantage pour pouvoir prouver le fait que leur destinée était croisée, voire plus encore. Les parents Huang avaient choisi le même orphelinat que les parents Yang. Par ailleurs … Huang … Yang … Cela se ressemblait un peu, non ? C'était beaucoup trop évident pour passer à côté, et miss Clochette collectionnait précieusement tous les petits détails inutiles qui la rapprochaient de Blake d'une manière ou d'une autre. Genre … Ils allaient dans le même supermarché, possédaient la même brosse à dent hors mis le fait que la couleur différait, ils avaient les même gouts en matières de vêtements et – oh, tiens ! Ils bossaient au même endroit parce qu'ils partageaient également un amour commun pour les bambins à peine en âge de parler. Dans un autre domaine, la bonne moitié des enfants avaient souvent demandé à la petite blonde si Blake était son « amoureux », peut-être pensaient-ils tous cela ? C'était tellement évident, au final. Lorsque les yeux pétillants de la demoiselle s'illuminaient quand il apparaissait, quand elle s'empressait d'exécuter le moindre de ses ordres même si en face de lui elle avait une certaine tendance à se rebeller et à lui tenir tête, vouloir être aux petits soins pour lui dès qu'il allait mal ou, encore, prendre la relève pour surveiller les gamins la nuit quand il était beaucoup trop fatigué pour pouvoir le faire – ou tout simplement dès que son envie n'était pas au top. Autant dire que les signes prouvant l'évidence étaient multiples et que tout le monde était capable de se rendre compte à quel point Mei Xi affectionnait le jeune homme … même des enfants de trois ans ! … mais cela … il n'y en avait qu'un seul pour ne pas s'en apercevoir et, comme d'habitude, il s'agissait du concerné. Était-elle trop implicite à son goût ? Ou faisait-il semblant de ne pas la voir pour lui éviter un douloureux vent marin qui la ferait probablement sombrer pendant de longs jours … ? Le doute subsistait encore et toujours, mais sans vouloir vexer le coréen, elle le pensait trop peu mesquin pour lui faire cela. Il n'était qu'un gosse. Et les gosses ne connaissaient pas les mensonges – oh si, ils les maitrisaient même mieux que quiconque. Mais quand il s'agissait de pareils sujets, il avaient plutôt tendance à mettre les deux pieds dans le plat, ne ménageant pas les adultes. Ils posaient des questions stupides, directes, indiscrètes qui mettaient souvent les personnes dans l'embarras. C'était uniquement pour cette raison qu'elle était certaine à quatre-vingt-dix pour cent que Blake n'était pas assez méchant pour pouvoir lui faire cela. S'il avait un doute, il lui dirait non ? … Si un jour il avait un foutu doute, si jamais un jour ses yeux pouvaient s'ouvrir ne serait-ce qu'un petit peu pour qu'il se rende enfin compte de tout l'intérêt qu'elle lui porte. Si un jour il voulait réellement prendre conscience du fait que Mei Xi était beaucoup trop présente et importante dans sa vie pour que cela ne soit que coïncidences et jeux de hasards. Non pas qu'elle était méchante, mais elle savait faire preuve de patience et de mesquinerie, elle, si elle désirait quelque chose plus que tout. La preuve venait de se passer à cet instant. Elle n'avait pas hésité à mentir. À lui mentir, simplement pour le faire venir. Pour qu'ils soient ensembles. Pour qu'ils parlent. Pour qu'elle tente son approche de séduction. Lui faire ouvrir les yeux, qu'il arrête de ce comporter comme un sombre crétin. Elle était patiente. Extrêmement patiente. Mais malheureusement pas assez pour finir vieille fille simplement parce que monsieur n'était pas décidé à ouvrir les yeux et qu'elle ne s'était pas décidé à prendre les choses en main. Eh bien, voilà, tout commençait, elle allait prendre les choses en main. Et sans mauvais jeux de mots, elle voulait prendre quelque chose avec ses deux mains

    La jeune chinoise le regarda alors. Enfoncé dans la banquette qu'il savait avoir pris en affection, tandis qu'elle attendait qu'il se soit légèrement calmé, qu'il ai repris son souffle avant de pouvoir, elle, lui expliquer calmement ce qu'il voulait entendre. Il semblait si inquiet, si en colère … et si provocateur à la fois. Elle ignorait parfaitement comment il parvenait à marier toutes ses expressions de visage à la fois, mais elle ne pouvait pas lui enlever le fait qu'il le faisait à la perfection. Cela était même si parfait qu'elle lui aurait volontiers demandé de lui apprendre – tiens, d'ailleurs c'était une idée ça; seuls dans une pièce alors qu'il lui apprendrait à manier les diverses facettes de son visage mais, mh. Restons dans le sujet. Levant les yeux au ciel tandis qu'elle se mordait l'intérieur de la joue en quête d'une réponse à lui donner, elle les reposa finalement sur lui alors qu'elle s'assit à ses côtés, haussant les épaules en reprenant de la voix la plus innocente qu'elle put, commençant à appuyer sur son index à l'aide de son second, commençant à lui dicter le premier point. « Cette connerie c'était un moyen pour te faire venir. » son index se posa à présent sur son majeur. « Les enfants sont à l'orphelinat, ne t'inquiètes pas pour eux, et ils sont très bien encadrés. » elle répéta la même action, le posant cette fois sur son annulaire. « Je ne me rends pas compte de la frayeur que j'ai pu te faire et j'ai pleinement confiance en tes talents de conducteur. » Elle tordit sa bouche en une moue, attendant quelques secondes avant d'entamer le dernier point. Elle lui lança un sourire plus qu'adorable alors qu'elle se levait de nouveau, commençant à enjamber la scène qui se trouvait juste en face d'eux avant d'empoigner la barre qui se trouvait à peine plus loin. « Et si ce night club est vide, c'est pour une simple et bonne raison. Je l'ai réservé pour toi et moi uniquement, pour que tu puisses te détendre un peu … t'amuser, tu sais toi qui adore ça. Mais … » La belle descendit de la scène, contournant doucement la banquette en laissant ses doigts glisser dessus avant de venir se positionner derrière Blake, venant lui murmurer à l'oreille. « Des jeux de grands. Avec une barre. Tu connais ? Je me propose pour te montrer, enfin … » Ses doigts glissèrent sur son torse et elle referma ses bras sur son cou alors qu'elle enfouissait sa tête dans le creux de sa nuque. « ... Si tu le veux bien. Ça fait tellement longtemps que l'on ne s'est pas retrouvé, mh. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t186-follow-mechange http://onceuponatime.forumactif.fr/t193-i-will-be-your-superstar


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ;infect me with ur love&fill me with ur poison. ★   

Revenir en haut Aller en bas
 

;infect me with ur love&fill me with ur poison. ★

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
once upon a time :: seoul; :: Apgujung ★ :: The Circle Nightclub-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit