AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 hey, my friend what are you doing here? Do you want us to fight? | PV Kang Ji Hyun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Lee Young Hee


Pseudo : Mary
Avatar : Su Kyung / Soo Kyung
Messages : 249
I'm a member since : 27/05/2011
Age : 27
Mood : calm

MessageSujet: hey, my friend what are you doing here? Do you want us to fight? | PV Kang Ji Hyun   Lun 30 Mai - 14:49

La journée avait été particulièrement éreintante pour la jeune femme qu’était Lee Young Hee. C’est vrai qu’en acceptant d’écouter sa mère, elle avait eu conscience que désormais elle devait faire énormément de concession sur certaines choses mais elle n’avait point imaginé qu’elles seraient si fatigantes à supporter. Il faut dire que depuis sa plus tendre enfance, la jeune femme qu’elle était avait toujours réagit comme un homme. Tout ce qui touchait de près ou de loin à la partie féminine de son âme avait toujours été catalogué par sa personne de quelque chose de faible, qu’il fallait supprimer car cela n’avait aucune importance. Après tout est ce que cela avait une utilité d’être féminine alors que notre seul objectif est de devenir un valeureux soldat comme son père ? Aucune, n’est ce pas ? C’était pour cette raison évidente, qu’elle avait autant du mal avec toutes les choses mignonnes et adorables, voir tout ce qui touchait les femmes ; robes, chaussures à talon, maquillage, bijoux…. A vrai dire à une époque certaine, on pouvait même dire qu’elle en avait une aversion certaine, refusant totalement de se trouver devant une boutique du genre, préférant alors s’entrainer aux sports de combat avec son père, voir passer son temps à danser. Il faut dire que pendant un certain temps, la danse avait fait partie de sa vie au point de ne tourner qu’autour d’elle. Véritable moyen d’expression, la jeune femme en avait fait une passion dans laquelle elle s’appliquait avec attention et qu’importe si cela avait une connotation féministe car pour sa part, elle trouvait que ce sport n’avait point de genre et que quiconque pouvait s’exprimer aux moyens de la danse. De toute façon, ça donnait un style particulier à son manière de se battre, un peu à l’image de ces ninjas qu’on pouvait voir dans les différents films de kung-fu.

Cependant cela faisait désormais plus de deux ans, qu’elle avait arrêté la danse, les raisons avaient été plus ou moins sinistres mais qu’importe au fond, même si elle ne la pratiquait plus de façon extrême comme auparavant, elle ne l’avait point lâché pour autant. Mais, il fallait bien avouer que ce trop plein d’énergie emmagasiné en elle, avait de plus en plus de mal à rester en place. D’autant plus lorsque sa nouvelle vie, lui donnait peu d’occasion de réellement se soulager physiquement si ce n’est de courir à droite à gauche pour faire des photocopies ou aller à des conférences de presse, voir aller à différents endroits pour les diverses missions qu’on lui confiait en tant que stagiaire assistante. Pourtant malgré toutes ces tâches éreintante, il n’en restait pas moins qu’elle ne se dépensait pas assez, alors il est vrai qu’elle aimait particulièrement se rendre à ses cours de soirs d’arts martiaux. Cela faisait désormais près d’un an et demi, qu’elle pratiquait l’aïkido, le karaté et l’escrime au moins deux fois par semaine pour chacun des sports. Sportive, il n’y avait rien à redire, la jeune femme aurait surement pu faire une sportive professionnelle si elle s’était intéressée qu’à un sport mais son rêve n’était point de récupérer des médailles mais d’être comme son père ; un soldat.

Elle s’était d’ailleurs toujours appliquée à être forte, que ce soit physiquement ou mentalement, c’est surement pour cette raison évidente que la plupart des jeunes hommes voyaient en elle, un homme et non une femme à part entière. Elle était tellement sur d’elle, avait un bagout tellement développé et froid que parfois elle avait tendance à faire peur aux jeunes hommes qui préféraient une belle petite femme toute gentille qui ne risquait pas de s’imposer à eux si elle le souhaitait. Autant le dire, si un garçon tâchait d’apprivoiser la bête qu’elle était, il lui fallait une force de caractère et une énergie pour supporter ses attaques qui tacheraient de lui faire abandonner la quête et jusqu’à ce jour, personne n’avait relevé le défi. Ce qui allait surement pas arriver de sitôt, aux vus des derniers éléments, surtout quand on savait le cœur de la jeune fille aussi dur que la pierre et qu’elle avait beaucoup de mal à concéder à quiconque la possibilité de la pousser dans ses retranchements et lui faire découvrir sa nature de femme. Après tout, elle n’avait jamais été du genre romantique et cela n’allait pas changer de sitôt. En gros, un homme dans le corps d’une femme et cela n’avait point changé, qu’importe si désormais elle abhorrait un style bien très féminin avec jean slim, jupes droites, talons équilles et chemisier blanc en flanelle, sans parler de ces bijoux et maquillage qui mettait ses yeux de biche en valeur.

Au début réfractaire, elle finissait par s’y habituer à partir du moment qu’en dehors des cours et de son travail, elle pouvait s’habiller comme auparavant c'est-à-dire débardeur et pantalon cargo avec bottines. Que voulez vous, on ne la refaisait pas. C’est peut être pour cette raison que tous les hommes et femmes de ses groupes d’arts martiaux pensaient qu’elles étaient un garçon manqué et ne pouvait un seul instant qu’elle pouvait être capable de féminité, si seulement ils pouvaient s’en douter. D’ailleurs, ce soir là, ils allaient avoir un aperçu de l’apparence féminine que pouvait avoir la jeune femme. Bien trop occupée par les cours et son travail, la journée avait été particulièrement bien chargée, au point qu’elle n’avait pas pu repasser chez elle pour se changer et prendre ses affaires. Ce qui avait fait qu’elle avait du charger un des sbires de la compagne d’aller chez elle pour récupérer son sac de sport dans lequel elle avait déjà préparé ses affaires.

C’est d’ailleurs en attendant ce dit sac qu’elle avait perdu tant de temps avant de se rendre à son entrainement. Tout en restant aimable, elle avait remercié le pauvre malheureux qui avait fait de son mieux et avait filé droit vers le centre ville, espérant ne pas arriver trop en retard mais vu l’heure, les filles avaient du déjà arriver pour se changer, ce qui ferait qu’arrivait là bas, si elle avait de la chance, elle arrivait tout juste après que les garçons auraient fini. Partager les vestiaires étaient peut être pas normal mais cela ne dérangeait nullement personne et à vrai dire, elle s’en foutait pas mal. Se changer devant un mec ou une fille, cela ne changeait rien pour elle. C’est donc sans aucune gêne qu’elle rentra dès qu’elle fut arrivée au Dojo dans les vestiaires, sans accorder le moindre regard aux différents hommes qui se trouvaient dans la pièce. N’ayant pas conscience de son charme naturel, elle se positionna devant son cassier et l’ouvrit pour prendre sa bande, pour comprimer sa poitrine, commençant alors à enlever son chemisier, se retrouvant tout simplement en soutien gorge. Elle consenti qu’à ce moment là de regarder si il y avait vraiment quelqu’un autour d’elle. Que voulez vous, elle savait au moins que pour mettre sa bande, elle devait vraiment se dévêtir de son soutien-gorge et oui, elle avait au moins un peu de pudeur pour cela….Elle avait jamais aimé sa poitrine et donc elle n’aimait pas qu’on puisse la voir sans tissu.

C’est donc à ce moment là qu’elle remarqua un visage qu’elle connaissait, rien de bien étonnant après avoir passé près de deux ans avec les hommes du groupe mais disons que celui-ci n’avait rien à faire à cet endroit. D’ailleurs à cet instant, un souvenir comique lui revint alors en tête alors qu’elle se souvenait de la promesse que tous les deux s’étaient faites. Non, ils n’en avaient pas terminés tous les deux. Esquivant un sourire mesquin aux coins de ses lèvres lorsque leurs regards se croisèrent, elle laissa son strip tease en plan et se dirigea vers lui, en souriant d’un air provocateur.

« Tiens, tu es là, M.Kang Ji Hyun » lança-t-elle tout simplement plus pour le taquiner qu’autre chose en passant son bras autour de l’épaule du jeune homme comme il était son pote depuis des lustres. « Te rince pas trop l’œil, je sais que je suis sexy mais quand même…d’ailleurs peut être que je te fais de l’effet ? Ce qui serait fort dommage car j’avais l’intention de te mettre la pâté sur le tapis...tu m’en verrais forte triste si tu t’y mettais pas à fond. »

Si elle adorait le provoquer ? Assurément, depuis leur première rencontre elle n’avait pu s’empêcher de lui lancer des piques aussi directes que celle-ci, d’ailleurs celui-ci s’en priver. Puis, si elle était sincère, peut être qu’elle devait admettre qu’il lui plaisait, physiquement ainsi que psychiquement…Quoiqu’il y avait quelques éléments dans son caractère qu’était à changer mais au moins cette idée était partagée dans l’autre sens. Elle se contenta alors seulement de lui lancer un regard amusée et accentuant son étreinte autour de ses épaules ajoutant seulement.

« Aurais-tu perdu ta langue ? »
Tenue, sans chemisier : 01.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.forumactif.fr/t66-lee-young-hee-the-long-walk-of-my-life-beggin-fini http://onceuponatime.forumactif.fr/t70-lee-young-hee-the-long-walk-of-my-life-beggin
 

hey, my friend what are you doing here? Do you want us to fight? | PV Kang Ji Hyun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
once upon a time :: seoul; :: City center ★ :: Centre sportif-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit